RMC Sport

OM-PSG : Pastore hors-sujet

Javier Pastore

Javier Pastore - -

Si André-Pierre Gignac et Zlatan Ibrahimovic ont brillé, Javier Pastore est passé complétement à côté de son match, au point d’être remplacé dès la mi-temps par Carlo Ancelotti.

L’explication de la sortie de Pastore à la pause ne tient pas à une quelconque blessure du joueur. Ni à une volonté réelle de réorganisation tactique de la part de l’entraîneur parisien Carlo Ancelotti. Le meneur de jeu du PSG a tout simplement été mauvais dimanche soir au Vélodrome, comme rarement il avait pu l’être en Ligue 1. Apathique, coupable d’approximations indignes d’un joueur de son talent, l’ancien Palermitain s’est simplement illustré en vendangeant une offrande de Menez alors que le but lui était grand ouvert.

Larqué : « Je me pose des questions sur son niveau »

Même Ancelotti, qui lui voue pourtant une confiance absolue depuis sa prise de fonction à Paris, a dû se rendre à l’évidence : ce Pastore-là représente un boulet pour son équipe. C’est donc en toute logique que Kévin Gameiro a fait son entrée à la place de son infortuné partenaire. A en croire Jean-Michel Larqué, l’expression « à la place » est même usurpée au vu de la prestation de l’Argentin : « On ne peut même pas se demander qui va prendre la place de Pastore, puisqu’il n’a tenu aucune place. Il a traversé cette première période comme un fantôme, à désespérer de tout. Je me pose beaucoup de questions sur les vraies qualités de ce garçon et sur sa capacité à être bon sur une saison complète ».

Souvent capable de masquer des prestations moyennes par un geste décisif de grande classe, Pastore n’aura pas eu cette chance face à l'OM. Mais avouons-le, il en semblait bien incapable. Heureusement pour Paris qu’un certain Ibrahimovic n’a pas eu ce problème.