RMC Sport

OM-Rennes : une ambiance très tendue au Vélodrome

Le public du Stade Vélodrome a exprimé son profond mécontentement lors du début de match entre l’OM et Rennes ce vendredi (2-5). Banderoles, sifflets et chants anti-Labrune, MLD et Michel étaient au programme.

Des fumigènes devant le Vélodrome à quelques minutes du coup d’envoi. Comme un avant-goût de ce qui attendait les joueurs et dirigeants de l’OM pour cet avant-match face à Rennes. Pour protester contre les très mauvais résultats de leur équipe, notamment à domicile, les supporters marseillais ont appelé à une grève des encouragements lors des 15 premières minutes.

Mais ils ne se sont pas arrêtés là. Dès leur entrée pour l’échauffement, les joueurs ont été sifflés. Même chose lorsque le nom de Michel a été annoncé par le speaker. Les chants anti-Labrune ont aussi résonné.

« Vous tuez l'OM, cassez-vous »

Puis les banderoles ont fleuri aux quatre coins du Vélodrome. « Un constat ne suffit pas, tirons-en des leçons, Labrune démission », « MLD ça suffit, VLB y en a assez », « Michel fuera », « Pression au Vél ? Vous avez un quart d'heure pour jouer libérés » et « MLD tu as détruit nos rêves, VLB tu as vendu notre passion, vous tuez l'OM, cassez-vous » pour le Virage Nord. Et pour le Virage Sud, un clair mais cinglant : « Dégoûtés ».

Les trois buts encaissés par l’OM dans le premier quart d’heure n’ont rien arrangé… Des supporters ont tenté d’entrer sur le terrain. Les forces de l’ordre se sont positionnées en bas des virages pour faire revenir le calme. Les Marseillais ont finalement quitté le Vélodrome complètement dépités après la lourde défaite des joueurs de Michel (2-5). "On a vécu une soirée absolument apocalyptique, tant sur le terrain qu’en tribunes", a résumé Vincent Labrune au micro de Canal +.

Une banderole au Vélodrome
Une banderole au Vélodrome © AFP