RMC Sport

OM-VA tombe à l’eau

-

- - -

Initialement prévue ce samedi à 17 heures, la rencontre entre Marseille et Valenciennes a été reportée, en raison d’une pelouse rendue impraticable par la pluie. Le match pourrait se jouer dans dix jours.

M. Varela avait beau avoir donné son feu vert dans un premier temps, les pluies diluviennes qui se sont abattues sans répit sur la pelouse du Vélodrome ne lui ont pas laissé le choix : Marseille-Valenciennes est reporté à une date ultérieure. A un quart d’heure du coup d’envoi théorique de la rencontre, l’arbitre français a renvoyé les deux équipes aux vestiaires, estimant, et on ne saurait lui donner tort, que le terrain n’était pas praticable. Un timing de décision qui provoque colère et incompréhension chez les supporters.

Ce scénario était-il évitable alors que le District de Provence et la Ligue de Méditerranée ont annulé toutes les rencontres programmées ce week-end ? Selon un employé du Stade Vélodrome, qui s’est confié à RMC Sport, la bâche qui recouvrait le terrain n’aurait pas été posée vendredi soir, mais seulement samedi matin, le temps d’être acheminée de… Montpellier, où elle a été louée pour protéger notamment une partie de pelouse changée la semaine dernière. « C’est de l’amateurisme », déplore cet employé, qui précise que de l’eau s’est également déversée sur la pelouse en raison du manque d’uniformité de la bâche.

Anigo : « A priori le 28 ou 29 janvier »

« Il suffit de regarder le terrain pour comprendre, a réagi José Anigo au micro de Canal +. Tout le monde voulait jouer, mais l’arbitre a pris une sage décision. Ce n’était vraiment pas possible ce soir. Ce qui compte, c’est de jouer dans de bonnes conditions, et ce n’était pas le cas, avec de vrais risques de blessures. » Même son de cloche du côté des joueurs : « Ce n'était pas jouable, confirme Benoît Cheyrou. Un coup ça fusait, un coup ça s’arrêtait, donc il n’y a pas de regret. » « L’arbitre a justement annulé ce match, enchaîne Steve Mandanda. Il a demandé notre avis avant de prendre sa décision, mais tout le monde était d’accord. Ce n’était pas praticable du tout. »

L’entraîneur phocéen a toutefois laissé entendre qu’il pourrait se tenir très rapidement. « Nous en avons parlé avec les officiels et le règlement stipule que le match doit se jouer à la première date disponible. Donc a priori, ça pourrait être le 28 ou le 29 janvier. » Soit deux ou trois jours après un déplacement à Monaco. Valenciennes, qui se réjouissait d’affronter l’OM après son match de Coupe de la Ligue face à Lyon (1-2 à Gerland), n’y perdrait finalement pas au change…

A lire aussi : 

- Comment Gignac est devenu indispensable

- L1 : tous les scores de la 21e journée

- Le casse-tête Valbuena/Ayew

La rédaction