RMC Sport

Perquis : « Réaliser une série positive »

Damien Perquis souhaiterait que son équipe parvienne enfin à enchaîner ses bonnes prestations à domicile par de bons résultats à l'extérieur.

Damien Perquis souhaiterait que son équipe parvienne enfin à enchaîner ses bonnes prestations à domicile par de bons résultats à l'extérieur. - -

Après sa défaite au Mans (2-0), Sochaux reste encore à portée de la zone de relégation. Le défenseur doubiste Damien Perquis attend beaucoup des deux prochaines rencontres à domicile de son club dans l’optique du maintien.

Damien Perquis, Sochaux lutte de nouveau cette saison pour se maintenir en Ligue 1. Comment l’expliquez-vous ?
La saison dernière a été très difficile pour nous. L’été dernier, on s’est peut-être dit inconsciemment qu’on ne vivrait pas une deuxième année comme la précédente. On a relâché la pression. Nous avons ensuite enchaîné des matches amicaux moyens sur le plan du jeu. Le début du championnat a été très difficile. Beaucoup de petites erreurs ont été commises, ce qui nous a coûté beaucoup de points.

On parle du sprint final pour le titre mais il y a également la course au maintien. Comment voyez-vous la suite du championnat pour Sochaux ?
La défaite concédée le week-end dernier au Mans (2-0) nous oblige maintenant à prendre des points lors des deux prochains matches. On reçoit coup sur coup Auxerre et Valenciennes. Ce sont deux rencontres très importantes pour la suite. Si on gagne ces deux matches, le groupe sera beaucoup plus serein pour les cinq dernières journées de la saison.

Votre entraîneur Francis Gillot n’a pas voulu s’exprimer devant la presse suite à la défaite concédée au Mans. Quel est actuellement son discours ?
Il n’a pas poussé de coup de gueule après le Mans. Je pense qu’il reste silencieux car après tout ce que l’on a vécu, je crois qu’il ne veut pas nous fragiliser davantage. A l’intérieur, ça doit bouillir. C’est quelqu’un de pédagogue qui nous a demandé de se mobiliser sur le plan mental car au niveau du jeu, on est là.

Depuis le début de l’année, Sochaux est en plein paradoxe. Vous êtes imbattables à domicile mais incroyablement friables à l’extérieur...
Depuis le début de saison, on n’a presque jamais réussi à enchaîner deux victoires de suite. Pour se sauver, il faut absolument réaliser une série positive. C’est vrai que ce n’est plus possible de gagner trois points et dès le match suivant, n’en prendre aucun. Cependant, le plus important pour le maintien, c’est de s’imposer à domicile. A Bonal, on est serein. Ce qui est dommage, c’est d’en avoir pris conscience trop tard car en 2008, on ne gagnait pratiquement pas chez nous.

Sochaux se distingue également ces dernier mois avec un mercato d’hiver réussi avec notamment l’arrivée de Vaclav Sverkos...
C’est le joueur qui nous manquait et qui permet aujourd’hui à Mevlut Erding de se libérer devant. C’est un joueur au dessus du lot techniquement, qui a un peu le profil de Mickaël Pagis. C’est un tueur devant le but. Avec Sverkos, Mevlut (Erding) peut décrocher, prendre l’espace. Ils sont très complémentaires tous les deux.

Pour finir, avez-vous pâti de l’affaire Dalmat ?
Cela ne nous a pas du tout perturbé. On l’a appris dans les médias mais Stéphane (Dalmat) nous a donné ses explications. On a été clair d’entrée avec lui, il n’y a pas eu de souci.