RMC Sport

Pour la L1, le PSG est (presque) invincible

Edinson Cavani

Edinson Cavani - -

Leader invaincu après 15 journées, le PSG semble parti pour un 2e titre de champion consécutif. Pour la majorité des acteurs de la L1, les Parisiens pourraient même ne pas connaître la défaite cette saison en championnat.

Zlatan Ibrahimovic fait rarement dans la langue de bois. Alors, lorsqu’il assure après la large victoire face à Lyon ce dimanche (4-0), que le seul danger du PSG, c’est « le PSG lui-même », difficile de le contredire. Déjà car les chiffres plaident en la faveur du Suédois. Face à l’OL, le PSG a signé sa 11e victoire de la saison en L1 (en 15 journées), allongeant encore un peu plus sa série d’invincibilité avec une 36e rencontre consécutive, toutes compétitions confondues, sans connaître la défaite. Le dernier club à avoir fait tomber Paris est Reims… le 2 mars dernier (1-0). Une autre époque car depuis, le PSG est devenu encore plus fort et peut donc devenir le 1er club de l’élite à finir le championnat invaincu (Nantes a perdu à la 32e journée en 1994-1995).

« Ici, cette année, beaucoup d’autres adversaires vont souffrir. On a pris une bonne leçon, une claque, mais on n’est pas dans la même cour que Paris », soufflait Rémi Garde après la rencontre. Un fatalisme partagé par quasiment toutes les équipes de L1, sauf peut-être Monaco, qui ne désespère pas d’embêter le champion de France en titre jusque dans les ultimes encablures du championnat. Même à l’OM, on reconnaît la supériorité parisienne. « Je pense que c’était prévisible quand on voit à chaque intersaison le recrutement qui est fait, souligne Elie Baup. Il faut qu’on essaie de se battre avec nos moyens et essayer d’atteindre nos propres objectifs, mais le titre est pour Paris. Il y a Paris qui à mes yeux survole le championnat et qui sera champion très tôt, et après il y a une lutte entre beaucoup d’équipes. »

Gillot : « A un moment donné, ils vont perdre des points »

Pour attester de la supériorité du PSG sur la L1, les Bordelais sont les mieux placés. Le FCGB a eu le « privilège » d’affronter deux fois les Parisiens, une fois lors du Trophée des champions, une autre en L1. Bilan : deux défaites (2-1 et 2-0). Mais pour Grégory Sertic, Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers ne sont pas invincibles. « Ce qui est bien, c’est que quand tu vas là-bas ou que tu joues contre Paris, tu as une motivation supplémentaire. Donc c’est pour ça que Paris aura peut-être quelques petits soucis dans la saison, estime le milieu girondin. Mais quand tu vois l’effectif qu’ils ont et l’équipe aujourd’hui, c’est vrai que c’est compliqué. »

Même son de cloche chez Francis Gillot qui, s’il voit le PSG être sacré champion de France, ne voit pas les Parisiens réaliser un sans-faute. « J’ai toujours dit que Paris était supérieur à Monaco, rappelle le coach bordelais. Après, ils ont du mal à prendre de l’avance parce que Monaco gagne aussi. Ce qui va les pénaliser, c’est peut-être la Ligue des Champions. A un moment donné, ils vont perdre des points sur un match ou deux. Mais il faut que Monaco soit très performant pour espérer leur passer devant. » Et que Zlatan et ses coéquipiers se sabordent eux-mêmes.

A lire aussi :

>> PSG-Lyon : les notes

>> Zlatan : « Le seul danger, c’est nous-mêmes »

>> 15e journée : les bons et mauvais points de Luis

La rédaction