RMC Sport

PSG: les coulisses du transfert de Mbappé

Kylian Mbappé

Kylian Mbappé - PSG

Malgré un accord de principe dès dimanche sur un prêt avec option d’achat autour de 180 millions d’euros, Monaco et le Paris Saint-Germain ont eu du mal à se mettre d’accord sur le caractère obligatoire de l’option d’achat.

Le PSG a grandement animé le marché des transferts cet été avec deux transferts records et deux feuilletons haletants: ceux de Neymar puis de Kylian Mbappé. Le deuxième a été finalisé jeudi lors de la toute dernière journée du marché des transferts. Mais l'épilogue fut long et délicat à se dessiner.

Car malgré un accord de principe dès dimanche sur un prêt avec option d’achat autour de 180 millions d’euros, Monaco et le Paris Saint-Germain ont eu du mal à se mettre d’accord sur le caractère obligatoire de l’option d’achat. Monaco voulant être sûr de pouvoir toucher la somme à la fin de la saison, et Paris devant s’assurer de pouvoir avoir un an de plus pour comptabiliser le transfert dans ses finances.

A lire aussi >> PSG: Kylian Mbappé présenté à la presse mardi

Option levée si Paris se maintient en L1

Jeudi, devant les difficultés pour trouver un accord sur ce dernier détail, Monaco a redemandé à Paris un transfert sec de 145 millions, à payer cette année, avec 35 millions de bonus. Finalement, les deux clubs ont réussi à trouver un accord jeudi pour un prêt payant avec option d’achat de 145 millions et 35 millions de bonus. Cette option sera levée si le PSG se maintient en Ligue 1.

Quid du fair-play financier?

Alors, quid du fair-play financier avec ce deuxième transfert le plus cher de l'histoire derrière Neymar? Avant de présenter ses comptes à l'UEFA, le PSG a déjà envoyé les documents des transferts de Kylian Mbappé à la LFP et à la DNCG qui ont tous deux validé le transfert. Concernant le mercato de l'été 2017, Paris n'avait aucune obligation de communication de documents vis-à-vis de l'UEFA. Le club assure cependant l'avoir fait dans un soucis de transparence. Le club a présenté des éléments chiffrés (pas des contrats) la semaine dernière. L'instance européenne se réserve le droit de demander d'autres documents dans les semaines à venir.

A lire aussi >> Mbappé: le PSG chambre Aulas… qui félicite quand même le club

Quoi qu'il arrive, si Paris achète Kylian Mbappé la saison prochaine, l'amortissement du transfert sera comptabilisé dès cette saison. Avec ce prêt, le PSG a le temps d'anticiper un peu plus pour essayer d’augmenter ses recettes. Selon nos informations, le club espère une augmentation de 20 à 40%. Toutes les équipes ont été mises au défi de réussir à rentrer dans ces chiffres. Le contrat avec Nike va être renégocié, le club espère un merchandising record, de nouveaux sponsors et des recettes billetteries en hausse. Tout ça doit permettre à Paris de payer une grosse partie de ses dépenses estivales.

A lire aussi >> Mercato: avec Neymar et Mbappé, le PSG réalise les deux plus gros transferts de l’histoire

Paris ne peut être sanctionné avant octobre 2018

Si le club se rend compte que cela ne suffira pas, il faudra vendre, mais avec ce prêt, Paris a encore la possibilité de le faire en janvier ou l’été prochain. Mais Paris a déjà libéré pas mal de liquidités cet été avec les transferts de Blaise Matuidi et Serge Aurier, et les prêts de Jesé ou Krychowiak, quatre gros salaires. Si le PSG a encore besoin de vendre, cela sera l'un de ses gros actifs. Les noms potentiels sont assez facilement identifiables: Angel Di Maria, Lucas et Hatem Ben Arfa. Et il ne faut pas oublier le départ de Maxwell, qui a lui aussi libéré un gros salaire. Au final dans le pire des cas, Paris ne peut de toute façon pas être sanctionné avant octobre 2018, date de son audition à l’UEFA.

VIDEO. Avec Neymar et Mbappé, le PSG entre dans une nouvelle dimension

Loic Tanzi