RMC Sport

PSG-OM: les sanctions sont tombées, Kurzawa écope de la plus longue suspension

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel s’est prononcée ce mercredi soir sur les événements qui ont émaillé la fin du match PSG-OM (0-1). Kurzawa est le plus lourdement sanctionné, avec six matchs ferme.

Les sanctions sont tombées. La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel étudiait ce mercredi les événements qui ont émaillé la fin du match entre le PSG et l’OM (0-1, troisième journée de Ligue 1), où cinq cartons rouges avaient été distribués en toute fin de rencontre après des échauffourées.

Les deux joueurs les plus lourdement sanctionnés sont Kurzawa et Amavi, qui en sont venus aux mains (et aux pieds). Kurzawa écope de six matchs ferme et ne pourra revenir que lors de la 8e journée (le 25 otcobre) face à Dijon, tandis que la latéral marseillais manquera les trois prochains matchs de son équipe. Amavi sera donc absent face à Saint-Etienne, Lille et Metz. Neymar, expulsé après avoir mis une tape sur la tête d’Alvaro, prend quant à lui deux matchs ferme et un avec sursis. Paredes écope de la même sanction que l’attaquant brésilien. Les deux joueurs parisiens, absents ce mercredi face à Metz, ne seront donc pas disponibles ce week-end à Nice. Benedetto, pour sa part, prend un match ferme. 

Di Maria et Alvaro dans l’attente

La Ligue précise également que Di Maria sera convoqué la semaine prochaine pour que la Commission étudie son cas. L’Argentin est suspecté d’avoir craché sur Alvaro pendant la première mi-temps du Classico. Enfin, concernant le sujet qui a le plus agité le monde du football ces derniers jours : les éventuelles insultes racistes d’Alvaro envers Neymar sont également mises en instruction. Le chapitre de ce Classico si particulier n’est donc pas encore refermé.

Les sanctions après PSG-OM:

-Kurzawa: 6 matchs ferme

-Amavi: 3 matchs ferme

-Neymar: 2 matchs ferme et 1 avec sursis

-Paredes: 2 matchs ferme et 1 avec sursis

-Benedetto: 1 match ferme

-Angel Di Maria est convoqué la semaine prochaine par la prochaine commission de discipline en raison d'un crachat supposé envers Alvaro Gonzalez.

-L'affaire Alvaro-Neymar est mise en instruction.

F.Ga