RMC Sport

PSG – Saint-Etienne : les notes

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Auteur d’un doublé, Zlatan Ibrahimovic a éclaboussé la rencontre de sa classe. Le Suédois a réglé ses comptes avec les Verts, trop timorés pour espérer mieux. Titularisé pour la 2e fois en L1, Cabaye a rayonné avant de sortir sur blessure (dos).

Sirigu : 6

Le summum de sa soirée ? Une belle claquette pour sortir en corner une frappe de Tabanou (13e). Peu sollicité par la suite, le portier italien a affiché son assurance habituelle. Même si sa manie de relâcher des ballons fait parfois couler quelques sueurs froides dans le stade.

Jallet : 5

Sans doute le moins serein des défenseurs parisiens. Pas toujours très propre dans ses interventions, il confirme qu’il n’a toujours pas totalement récupéré après ses deux mois d’absence.

Alex : 6,5

Impérial dans les airs, il a dominé Brandao. Bien placé, rugueux au contact et simple à la relance, le Brésilien a assuré une performance dans la lignée de sa grosse saison.

Thiago Silva : 6

Le « Monstre » n’a pas eu à forcer son talent face à une équipe de Saint-Etienne inoffensive. Laissant majoritairement à Alex la gestion du cas Brandao, il s’est appliqué à relancer proprement.

Maxwell : 6

Très actif dans son couloir gauche, le Brésilien a beaucoup tenté offensivement, sans se montrer décisif.

Thiago Motta : 6

On a peu vu le maitre du milieu de terrain parisien qui s’est attelé à réguler et fluidifier le jeu de son équipe avec son aisance habituelle, sans forcer.

Cabaye : 7

Titularisé pour la 2e fois en L1 à la place d’un Verratti préservé en raison d’une alerte à la hanche, l’ancien Lillois a enchainé son 2e match en quatre jours. Précis dans son jeu long, disponible et adroit dans les petits périmètres, il s’est parfaitement fondu dans le collectif parisien, touchant un grand nombre de ballons. Il s’est même fendu d’une belle frappe des 25m sortie par Ruffier (34e). Touché au dos, il est sorti à l’heure de jeu.

Matuidi : 7

Passeur sur l’ouverture du score d’Ibra, il est à nouveau au cœur de l’action sur le second but du Suédois (avant dernier passeur) pour illuminer un match ou Blaise a fait du Matuidi : infatigable à la récupération et généreux dans ses projection vers l’avant.

Cavani : 6

Maladroit à la réception d’un centre d’Ibra (31e) ou sur une frappe en fin de match non cadrée (87e), l’attaquant uruguayen a fait parler la poudre sur l’action du second but. Servi par Matuidi, il a enfumé Zouma d’un passement de jambes pour servir le Suédois. Mais il n’a pas marqué…

Ibrahimovic : 7,5

Zlatan n’a peut-être pas de bête noire, mais le Suédois est apparu particulièrement remonté face à un club face auquel il n’avait marqué qu’une fois… sur penalty. Monstrueux, Ibra a signé son 5e doublé de la saison en L1. Il en est désormais à 25 buts en championnat et à 40 toutes compétitions confondues cette saison. Tout simplement le record du club.

Lavezzi : 6

Dans son rôle de dynamiteur de défense, l’Argentin a affiché sa générosité habituelle. S’il n’a pas marqué, il a beaucoup pesé, livrant notamment une merveille de centre (29e) vendangée par Zlatan.

Saint-Etienne :

Ruffier : 5,5

Animé par sa rage habituelle, l’un des grands acteurs des tourments parisiens lors des dernières confrontations entre les deux clubs, a néanmoins perdu son duel face à Zlatan Ibrahimovic. Mais sans lui, l’addition aurait pu être beaucoup plus lourde.

Zouma : 4

Rugueux, le jeune (19 ans) défenseur stéphanois a surtout joué de sa puissance. Déposé sur un coup de rein de Cavani à l’origine du 2e but parisien. Pas du tout à l’aise dans son rôle de latéral droit, inhabituel pour lui. Au sein d’une équipe dominée dans les grandes largeurs, son apport offensif a été quasi nul.

Perrin : 4

Le patron de la défense stéphanoise a souffert face aux permutations de Lavezzi et Cavani.

Bayal : 3,5

Un début de match cauchemardesque. Pour avoir plus regardé le juge de touche que Zlatan, il est clairement impliqué sur l’ouverture du score d’Ibrahimovic. Derrière, deux interventions litigieuses dans la surface sur Cavani puis Maxwell ont fait gronder le Parc.

Trémoulinas : 5

L’un des Verts les plus entreprenants sur son flanc gauche. C’est l’une de ses incursions qui a provoqué la frappe de Tabanou (13e). Pendant le temps fort stéphanois, il obligera Sirigu des 20m à se détendre (52e).

Corgnet : 4

Noyé au cœur d’un entrejeu stéphanois largement dominé, il a raté une énorme occasion de près au retour des vestiaires (48e) qui aurait pu tout changer.

Clément : 4

L’habituel régulateur du milieu stéphanois n’a pas eu le rayonnement attendu. Mais que pouvait-il faire de plus face à des Parisiens largement supérieurs et concernés ?

Guilavogui : 4

On l’a beaucoup vu contester les décisions de l’arbitre, un peu moins semer la zizanie dans l’arrière garde parisienne. Insuffisant pour un international en puissance. Une tête juste au-dessus alors qu’il est seul et doit marquer (59e).

Mollo : 4

sur le plan technique et qu’il avait titularisé à la place d’Hamouma. Trop souvent imprécis, il n’a guère pesé, hormis sur un bon coup-franc (59e) mal repris par Guilavogui.

Brandao : 3,5

Dominé par Alex, il n’a jamais été dangereux. Son fait d’arme ? Un carton jaune dont le Brésilien a écopé après une manchette sur Cabaye (24e).

Tabanou : 3,5

Une belle frappe (13e) et puis plus rien ou presque. Remplacé par Erding (57e) un peu plus saignant.

A lire aussi :

>> Riolo : « Ibra, s’occupe de tout »

>> PSG – Saint-Etienne : Zlatan donne la leçon

S.R