RMC Sport

PSG, Toulouse, Lens : la parole aux condamnés

-

- - -

Le tour des réactions des équipes concernées par la lutte pour le maintien.

Paul Le Guen (Paris) : « Je me dis que c’est un point de pris. On a notre destin entre nos mains. On sait qu’en cas de victoire face à Sochaux on se sortira d’affaire. On se battra jusqu’au bout. Il va falloir faire preuve de force mentale et de ressources jusqu’à la dernière seconde du dernier match. On s’en doutait. L’avantage c’est de savoir ce que l’on doit faire. »

Laurent Batlles (Toulouse) : « On a vécu un quart d’heure très difficile en seconde période où on a pris un premier but puis un second sur coup de pied arrêté. On a eu l’opportunité de revenir sur la fin. Cette année au lieu que ça rentre ça va dehors. Il va falloir s’accrocher car Lens est toujours derrière nous. On a les cartes en main. Il faut qu’on batte Valenciennes. On sait que ça va être compliqué mais ce soir on est très déçu. »

Jean-Pierre Papin (Lens) : « On jouera une finale de Ligue des champions cette année à Bollaert. On est obligé de gagner et de battre ces Girondins qui vont jouer le titre. Il n’y a pas le choix. On est des grands garçons, il faut assumer. Il faut se mettre en question sur la dernière semaine et travailler sans relâche pour qu’on n’ait rien à regretter samedi. Qu’on batte Bordeaux et qu’on compte que nos amis sochaliens et valenciennois pour freiner Parisiens et Toulousains. »

La rédaction