RMC Sport

PSG-Toulouse : Paris enfin en mode C1 ?

Dans une situation inconfortable en Ligue 1, le PSG veut s’inspirer dans sa prestation face à Chelsea en Ligue des champions (1-1) pour se relancer dans la course au titre. Démonstration samedi après-midi face à Toulouse ?

« Quand vous êtes en conférence de presse face à José Mourinho, vous êtes excités. Après, vous retombez dans le quotidien du championnat, c’est un peu moins bien… » Laurent Blanc, qui s’adressait ce vendredi aux journalistes, a pris bien soin de ne pas citer son homologue toulousain, Alain Casanova, pour symboliser ce retour à la Ligue 1 samedi contre Toulouse, au Parc des Princes, à l’occasion de la 26e journée de championnat.

Le PSG, qui a été tenu en échec par Caen (2-2), puis par Chelsea (1-1) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, devra pourtant s’imposer sous peine de voir la première place s’éloigner encore un peu plus. En cas de succès, en revanche, les Parisiens prendraient provisoirement la tête du championnat avec un point d’avance sur l’OL, qui accueille Nantes dimanche (17h). La mission semble à leur portée mais question motivation, difficile de s’enflammer. « Elle doit être la même qu’en Ligue des champions », assure pourtant Laurent Blanc.

Blanc : « Il n’y a pas de honte à dire que Paris a été meilleur que Chelsea »

Le coach parisien a particulièrement apprécié la partition de ses joueurs face aux Blues, mardi. Et il l’a fait savoir trois jours plus en conférence de presse. « Il n’y a pas de honte à dire que Paris a été meilleur que Chelsea. Dans tous les domaines. Ce qui me désole, c’est qu’il n’y a qu’une seule chose qui nous est défavorable, le score. Pour le reste, on a été nettement supérieurs à Chelsea sur ce match-là. Sur le nombre d’occasions et la possession de la balle, on les a écrasés. »

Même si, outre les blessés, il devra composer sans David Luiz et Marco Verratti (suspendus), Laurent Blanc espère que la dynamique de la C1 ne retombera pas en L1. « Si on pouvait réaliser la même performance, tout le monde serait d’accord, confirme-t-il. C’est important d’y faire référence au niveau de l’état d’esprit, de la motivation, de plein de choses positives qu’on a pu voir mardi même si là, c’est le championnat. » Une compétition où les Parisiens restent sur un nul cauchemardesque contre Caen (2-2).

la rédaction avec Loïc Briley