RMC Sport

Quel attaquant pour l’OM ?

Le Brésilien risque de se retrouver bien seul à la pointe de l'attaque marseillaise.

Le Brésilien risque de se retrouver bien seul à la pointe de l'attaque marseillaise. - -

Si le club marseillais veut se relancer dans la course au titre, il doit absolument recruter un tueur de surface. Le profil de la perle rare semble défini, mais les possibilités ne sont pas légion.

La situation n’est peut-être pas désespérée mais elle est critique. Actuel cinquième du championnat avec un match de moins, l’OM va vivre une reprise à risque, notamment sur le plan offensif. Avec Koné en partance pour la CAN, Niang de retour de blessure, Morientes en manque de confiance et de condition physique, Valbuena et Ben Arfa en instance de transfert, le club marseillais va devoir absolument recruter pour renforcer son attaque et épauler le pauvre Brandao.

Mais avant de trouver la nouvelle perle, Marseille doit vendre. Un problème de taille alors que Valbuena n’a toujours pas choisi sa destination et que Ben Arfa ne partira que si le challenge sportif que lui proposera son nouveau club l’intéresse. Après seulement, il sera temps de penser à la dépense.

Priorité de Didier Deschamps : trouver un attaquant capable de jouer côté droit et dans l’axe et susceptible de marquer des buts. Seul problème, ce genre de profil ne court pas les rues. Il y a bien sûr le Rennais Jimmy Briand. En fin de contrat avec Rennes à la fin de la saison, il serait complémentaire de Brandao et à l’avantage de connaître le championnat de France. Mais le Stade Rennais ne veut pas entendre parler d’un départ. Kevin Gameiro pourrait être cet oiseau rare. Mais Lorient sera-t-il enclin à laisser filer l’un de ses meilleurs éléments ? Il faudrait évidemment que les Olympiens fassent une offre conséquente pour ébranler les Merlus.

Un gros joueur en prêt

A l’étranger, l’Ukrainien Andrei Voronine (Liverpool) et le Paraguayen Roque Santa Cruz (Manchester City) jouent peu et pourraient faire l’objet d’un prêt. Vagner Love est en rupture de ban à Palmeiras où les supporters l’ont pris en grippe. Le CSKA Moscou envisage de le prêter à Flamengo. Pourquoi l’OM ne se pencherait-il pas sur le dossier ? Son salaire est très élevé, mais tout est négociable.

A 22 ans, l’Ivoirien des Young Boys de Berne, Seydou Doumbia, est une piste à suivre de près. Il est peut-être cher, mais il offre une efficacité à toute épreuve. Puissant, rapide, adroit devant le but, il a en tout cas la carrure pour apporter un plus rapidement. C’est ce dont a besoin l’OM.

Il y a enfin quelques affaires à faire du côté de Portsmouth. En grandes difficultés financières, le club anglais va devoir dégraisser. Aruna (ex Lens), Piquionne (ex Lyon) ou encore Utaka (ex Lens) seraient plus que des alternatives sérieuses. Mais il n’est aujourd’hui plus question de rêver. Les supporters marseillais attendent des actes. Et c’est maintenant au duo Anigo-Deschamps de jouer.

La rédaction - P.Ta.