RMC Sport

Quel avenir pour Deschamps ?

-

- - -

Bernès recalé, Anigo renforcé, l’entraîneur marseillais entame sa mission dans des conditions délicates.

A peine intronisé président de l’OM, Jean-Claude Dassier a encaissé sa première rebuffade : il ne pourra pas venir à Marseille avec Jean-Pierre Bernès. C’est surtout un terrible désaveu pour Didier Deschamps qui en avait fait sa priorité. Mais l’image de l’agent de joueur et la manière dont a été mené le dossier Bernès n’ont pas plu à l’actionnaire. Robert Louis-Dreyfus, en concertation avec son premier cercle (Jacques Veyrat, le président du Groupe Louis-Dreyfus, et Xavier Boucobza, son conseiller juridique) a mis son veto à sa venue. Cet état de fait est-il en mesure de remettre en cause l’avenir de Didier Deschamps à l’OM ?

L’entraîneur marseillais, qui doit arriver à la Commanderie ce mardi, accompagné de Guy Stéphan, son adjoint, doit désormais se positionner. La relation de confiance avec José Anigo est d’ores et déjà rompue. Mais l’actionnaire a demandé au trio (Dassier, Deschamps, Anigo) de fonctionner ensemble. Dans Luis Attaque, Jean-Claude Dassier a tenté de déminer le terrain. « Tout le monde va se parler. Ce qui compte, c’est l’unité derrière le club. Les querelles du passé, on s’en fout. José Anigo est directeur sportif. Didier Deschamps est l’entraîneur. Ils ont commencé à discuter ensemble ce matin (ndlr : lundi). »

Selon nos informations, le directeur sportif aurait déjà pris les devants au cas où la situation évoluerait. Ce week-end, Anigo s’est entretenu au téléphone avec Eric Gerets. Mais le retour de l’entraîneur belge semble très improbable pour des raisons contractuelles. Démis de la Juventus, Claudio Ranieri, dont l’entourage a été sondé, paraît inabordable financièrement.

La rédaction - M.B., L.B. et M.A.