RMC Sport

Reims-OL: le tee-shirt des joueurs rémois en soutien au journaliste de l'Union agressé

Le Stade de Reims, avant son match contre l'OL ce vendredi, a apporté son soutien à Christian Lantenois, le photo-journaliste de l'Union qui a été violemment agressé dans un quartier de la ville, le 27 février.

"Je suis journaliste et fier de l'être". Durant l'échauffement du match de Ligue 1 contre l'Olympique Lyonnais, ce vendredi soir dans le cadre de la 29e journée, les joueurs du Stade de Reims ont porté un tee-shirt à l'effigie de Christian Lantenois, le photo-journaliste de l'Union qui a été violemment agressé le 27 février, dans un quartier de la ville.

"Tiens bon Christian", a aussi écrit le club sur Twitter. Puis juste avant le coup d'envoi, un maillot numéro 51 (département de la Marne) floqué au nom de ce photographe du journal régional L'Union a été dévoilé.

Deux suspects mis en examen

Parti dans le quartier prioritaire de Croix-Rouge pour couvrir les apparents préparatifs d'une rixe, Christian Lantenois, 65 ans, avait été pris à partie par un groupe de 13 personnes. Il se trouvait alors près de sa voiture floquée du logo du journal. Pris en charge dans un état grave, le journaliste, placé en coma artificiel, souffrait notamment d'un traumatisme crânien très sévère, d'un hématome sous dural et d'une hémorragie cérébrale.

Son agression avait soulevé dimanche l'indignation de la classe politique, jusqu'à l'Élysée, qui avait demandé une interpellation "au plus vite" des auteurs.

Deux suspects ont été mis en examen dans cette affaire. Un premier, un jeune homme de 21 ans de nationalité algérienne, condamné à huit reprises en 2018 et 2019, est poursuivi pour tentative de meurtre aggravée. Il est soupçonné d'être celui qui a porté les coups au journaliste pendant que ce dernier était au sol. Le second, du même âge, l'est pour participation à un groupement en vue de préparer des actes de violences ou des dégradations.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport