RMC Sport

Rémy : « Je ne m’attends pas à un accueil chaleureux »

Loïc Rémy

Loïc Rémy - -

Après deux années passées au Gym, Loïc Rémy est de retour ce dimanche (17h) au stade du Ray à l’occasion de la 16e journée de championnat. Malgré 25 buts inscrits en 68 matches, l’attaquant marseillais est persuadé de ne pas être le bienvenu à Nice.

Loïc Rémy, ce Nice-OM ne sera pas un match comme les autres…
Ce sera un match particulier pour moi. Ça fait toujours plaisir de retrouver son ancien club et de jouer contre ses anciens partenaires. Je vais avoir le plaisir de discuter avec eux. Mais sur le terrain, ce sera autre chose. Maintenant, je suis de l’autre côté.

A quel accueil vous attendez-vous ?
Certains joueurs sont retournés au Ray et on reçu un accueil assez délicat. Même si je ne me suis pas posé pas la question, je ne m’attends pas à un accueil chaleureux. Etre hué pendant tout un match, je n’ai encore jamais vécu ça. Si c’est le cas dimanche, je pense que ce sera un avantage pour moi car je devrai surmonter ça et être encore plus fort. Ça peut être bénéfique.

Avec quel état d’esprit avez-vous quitté le Gym ?
Avec le sentiment du devoir accompli. Même s’il y a eu des hauts et des bas, je pense avoir réalisé deux saisons assez prolifiques à Nice. On sait ce qu’il en était de ma relation avec les supporters. Je n’ai pas de message particulier à leur passer. J’ai été content de passer deux ans à Nice. Si je marque dimanche, je ne chambrerai pas. Je resterai sobre, comme je le fais d’habitude.

« J’ai quitté Nice avec le sentiment du devoir accompli »

Au vu des difficultés offensives rencontrées par le Gym, on dirait que vous n’avez pas été remplacé…
Devant, il y a pas mal de lacunes. Il faut un temps d’adaptation à des joueurs comme Ljuboja ou Mouloungui qui sont de bons joueurs. Ils ne se sont pas encore trouvés. Il faudrait que ça vienne rapidement. J’ai été vendu à Marseille. Je pense avoir fait du bien au club (il a été vendu pour 13 millions d’euros, ndlr). Ils ont essayé de trouver un joueur qui pouvait leur apporter beaucoup. Pour l’instant, ils n’ont pas vraiment ce qu’ils attendaient.

Quel sera l’objectif de l’OM à Nice ?
La victoire. Il ne reste que quatre matches avant la trêve. A nous de les négocier au mieux pour avoir la possibilité de voir plus loin. Avec Nice, je ne pense pas que le niveau du match sera très élevé sur le plan technique. Ils vont miser sur l’impact physique. Pour avoir passé deux ans là-bas, je sais qu’ils ont les joueurs pour répondre présent dans ce domaine. Ce sera un match compliqué au niveau de l’engagement.

Florent Germain à Marseille