RMC Sport

Rennes - Saint-Etienne : un but au milieu du néant…

Saint-Etienne s’est imposé à Rennes (0-1), ce jeudi en clôture de la 24e journée de L1, au terme d’une rencontre d’une rare pauvreté. Le constat vaut principalement pour des Rennais, sans idée et complètement perdus sur le terrain. Les Verts, eux, s’installent à la 5e place.

LE TOP

Les trois points et… c’est tout

Sur la lancée de son bon match face au PSG dimanche (défaite 0-2), Saint-Etienne avait décidé de prendre le jeu à son compte. Cela a plutôt bien marché puisque les Verts ont confisqué le ballon à des Rennais d’une apathie sidérante. Seul souci, les hommes de Christophe Galtier n’ont pas réussi à se créer d’occasions, même s’ils auraient dû bénéficier d’un penalty pour une faute de Mexer sur Monnet-Paquet (9e). La lumière est finalement venue de Bayal Sall, qui a offert de la tête (73e) un succès précieux pour les Verts, qui remontent à la cinquième place.

LES FLOPS

Rennes, c’était affligeant

Le public du Roazhon Park n’est pas souvent à l’honneur, l’occasion est donc belle de le féliciter après avoir assisté avec courage et sang-froid à un festival de déchet technique. Le plus dur pour les spectateurs bretons aura sûrement été de voir leur équipe subir le jeu. Et ne quasiment jamais sortir de son camp en première période. Au milieu du néant, Rennes a réussi le miracle de se créer deux occasions mais Boga (55e), puis Sio (78e) se sont mis au niveau de leur équipe pour manquer le cadre.

Paul-Georges Ntep

Depuis son retour de blessure le 16 janvier après deux mois d’absence, l’ailier rennais n’est que l’ombre de celui qui mettait le feu dans les défenses la saison passée. Son attitude peine à masquer que l’international joue sur la réserve (par peur de rechuter ?). Titulaire pour la troisième fois de suite en L1, il a multiplié les mauvais choix en tentant le duel. Mais sans son accélération, c’est tout de suite plus difficile. Après l’avoir sorti à l’heure de jeu face à Ajaccio, puis à Bordeaux, Courbis a coupé plus court en le remplaçant dès la mi-temps.

Romain Danzé

Boudé par Philippe Montanier, Romain Danzé a retrouvé une place de titulaire et son brassard de capitaine depuis l’arrivée de Rolland Courbis. Le latéral droit n’a pas rendu cette confiance en manquant la grande majorité de ses relances. Pour ne rien arranger à son cas, « la Danz’ » s’est fait largement devancer par Sall sur l’ouverture du score.

Déjà des crispations ?

Depuis qu’il a pris la succession de Philippe Montanier, Rolland Courbis tente d’imposer sa patte. Et clairement, cela ne prend pas. Après ses innovations à Bordeaux (Sio à gauche, Quintero en pointe), c’est l’animation offensive qui a échoué ce jeudi. Et qui suscite déjà quelques crispations. « On n’arrive pas à appliquer ce que le coach veut tactiquement, a regretté Paul-Georges Ntep sur Canal+ Sport. Le coach a fait un remaniement et ça n’a pas payé. On n’arrive pas à être dangereux dans le jeu. Les espaces sont trop grands entre les joueurs, les solutions ne sont pas proposées. Au milieu, on a pris l’eau en première mi-temps. Offensivement, on était condamné à l’exploit individuel. »

NC