RMC Sport

Riolo: "L’OM et l’OL, chacun à sa place"

Retour sur la fin de la 11e journée de Ligue 1.

L’OM a très bien débuté le match. C’est fou comme un but marqué d’entrée peut fausser l’impression. Parce qu'en dehors des cinq premières minutes et du but de la 6e, l’OM n’a rien fait d’extraordinaire. Reste que ce bon pressing initial a donc été payant. Une belle combinaison Thauvin-Sanson sur coup franc et 1-0. Lille? La ballon brûle les pieds. Ça fait un peu n’importe quoi pendant 20 minutes. La manque de confiance crève les yeux. L’équipe veut jouer, veut respecter le plan de Bielsa, mais n’y arrive pas. Ça bouge, le mouvement est là, Marseille recule mais les dernières passes sont toujours ratées.

>> Le film du match

Il faut être sacrément de mauvaise foi pour ne pas voir que Bielsa met réellement en place un JEU! Je ne comprends pas comment dans ce pays certains ne veulent pas le voir. Pire, veulent qu’il se plante! On voit bien que ça à l’air compliqué pour certains joueurs, que parfois c’est trop exigeant. Je vois bien que l’équilibre est parfois précaire. Mais qui est le meilleur marseillais de la première période? Mandanda !!! L’OM a clairement été dominé. L’OM a joué dans ses 30 mètres la plupart du temps! Il ne manque pas grand-chose et en même temps tellement à ce Losc. Un peu plus de justesse technique. De la confiance surtout.

L’OM tient son avantage

Ça reprend avec toujours un Losc au-dessus. Bielsa lance Bahlouli qui est bien confus. Amadou sort blessé. Bielsa change un peu tout. Maia passe arrière droit. Au milieu, il n'était pas mal du tout pourtant. Tout en dominant, Lille joue sur un fil.

En changeant Mitroglou pour Germain, l’OM souffre moins. Il presse plus et ça permet à l’OM de jouer un peu plus haut. Lille, c’est une équipe d’enfants pleins de bonnes intentions mais qui à tout moment peut se faire claquer le beignet par les grands! Il manque du QI foot à ce Losc, il manque un ou deux "costauds". Les Lillois ne gèrent pas leurs efforts et semblent toujours à la limite. A la limite tactiquement, techniquement, physiquement. Un fil qui casse malheureusement trop souvent en leur défaveur.

Dans la deuxième partie de cette seconde période, l’OM empêche mieux Lille d’approcher. Les occasions sont plus rares. Mais Mandanda et Rami sont les meilleurs Marseillais, signe que l’OM n’attaquent que très peu. On a dit que Lille avait beaucoup recruté. C’est vrai. Mais Pepe, c’est comme Diony à Sainté, une saison et...

Bahlouli? C’est quoi? 90% de ballons gâchés? Les jeunes sud-américains sont certainement talentueux mais tellement tendres! Après, difficile de ne pas interroger Bielsa dans ses choix. Pourquoi sortir Araujo pour l’inutile Bahlouli? Maia qui passe à droite? Marseille gère le dernier quart d’heure. Un but, ça suffit à Garcia. Il paraît que c’est un héros depuis le 2-2 devant le PSG. Je continue de penser que le jeu de l’OM est bien pauvre. Cet OM ne va pas tarder à ressembler à celui d’Elie Baup.

>> OM: après Neymar, c'est Hazard qui subit le tweet chambreur de Batshuayi

Lyon à sa place

Plus tôt on s’était ennuyé à mourir devant TFC-ASSE. Mais on avait vu un bon OL battre Metz. Bon surtout dans la première demi-heure. Plus nonchalant après. A 2-0, le risque de voir Metz revenir n’existait pas. Fekir s’est chargé de tout très vite et l’OL a ensuite géré. troisième, Lyon est à sa place. La belle série a permis à Lyon de revenir "à la normale". Ce n’est quand même pas trop fou de dire que l’OL troisième au classement, c’est normal. Non? Si? 

Daniel Riolo