RMC Sport

Riolo : "L’OM reste devant…"

-

- - DR

Retour sur la J19 de Ligue 1…

L’équipe de cette première partie de saison aura donc été l’OM. Je pensais le LOSC, qui était mieux ces derniers temps (enfin moins mal), capable de poser des problèmes à un OM moins efficace, il n’en a rien été. Marseille a dominé le match et a logiquement remporté la rencontre. Sans Payet, prié d’aller méditer la notion de collectif, l’OM a livré un bon match, bien maîtrisé. Et si Bielsa voulait nous faire comprendre son idée du foot, en se privant de l’une de ses meilleures individualités, il avançait là un argument béton. Je retiens de ce match la bonne prestation de Batshuayi, joueur technique et puissant. Mais bon, mettre en avant un joueur, voilà bien une chose en contradiction avec l’OM de cette année.

En gagnant, l’OM a repoussé le PSG à trois points. Paris a terminé cette première partie comme il l’a débutée. Sans vie, sans idée, sans jeu. Aucun argument ne tient la route pour excuser cette nouvelle contre-performance. Je ne conçois pas de ne pas être exigeant avec le PSG, de ne pas en attendre mieux. Rater un match, allez même un tiers sur les 19 joués, pourquoi pas. Une fatigue passagère, la Ligue des champions qui occupe les esprits, on aurait pu accepter ça. Mais là, dans ce match face à Montpellier comme dans tous les autres, il n’y avait rien. Blanc a annoncé qu’il allait désormais être moins souple. Mais ça veut dire quoi ? Que jusque-là, il ne faisait rien ? Il laissait faire ? Curieuse conclusion d’une demi-saison pourrie.

On dit que je fais une fixette sur Blanc, ce coach transparent. Mais j’aimerais juste pouvoir en débattre. Au lieu de ça, je n’entends qu’une chose : un soutien indéfectible à l’ami. Oui, et c’est un problème grave à mes yeux, Blanc est soutenu par tous les consultants de tous les médias, parce qu’il a des amis partout. Du « Lolo » affectueux et mielleux à gogo, en veux-tu en voilà. Il sera moins souple. Alors il va enfin diriger l’équipe ? Eh bien voyons ça. Pour l’instant le PSG est 3e de L1, ce qui au vu de son budget, de son effectif, de ses ambitions, est minable !

Dans cette J19, on a également vu Sainté, bien finir l’année. Au niveau résultat en L1, rien à reprocher à l’ASSE. Pourtant, il y a comme un goût amer. Ce mauvais goût d’Europa League qui ne s’estompe pas. Devant Evian, l’ASSE a mis des buts et c’est tellement rare que ça a fait du bien aux yeux. Car le plus souvent, à défaut de savoir attaquer, l’ASSE défend. Un style très peu emballant, mais qui permet d’exister en L1 derrière le trio PLM.

Cette position pourrait néanmoins vite être contestée par Monaco. Après avoir cherché, pas de doute, Jardim a bel et bien trouvé son monde de fonctionnement. L’ASM est une équipe intelligente, qui fait tout bien. Son style peut ne pas séduire, mais sa précision doit être remarquée. Et en ce moment, Ferreira Carasco flambe. Jouer en contre, ça met en avant ses qualités. Il est fait pour ça. Il y a des joueurs en L1 pour lesquels les médias ont craqué, se sont enflammés bien plus que pour l’attaquant de l’ASM. Assurément, c’est pourtant l’un des meilleurs joueurs de notre L1…

Difficile de dire qui est le meilleur joueur de L1, mais c’est en tout cas le meilleur buteur, c’est bien Lacazette. Quand l’OL joue un match équilibré, c’est lui qui fait basculer la rencontre. C’est lui qui suite à une légère maîtrise permet à son équipe de mener 1/0 à Bordeaux. Une avance qui permet de voir venir confortablement et de profiter des espaces. Finir aussi bien une première partie de saison aussi mal commencée, franchement, l’OL a été épatant. Finalement dans le haut de ce classement, il n’y a que le PSG qui déçoit…

Daniel Riolo