RMC Sport

Riolo : « Le PSG écrase tout… »

Daniel Riolo

Daniel Riolo - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Retour sur la J27 de Ligue 1 avec notamment la victoire du PSG sur l'OM (2-0)…

Sans peur et sans vouloir de regrets. Anigo avait annoncé un OM ambitieux, il a tenu parole. Au moins dans la compo. Marseille aligne un 4231 offensif, ou devrait-on dire avec des joueurs offensifs. C’est différent. Car ça veut surtout dire que l’OM va défendre avec des attaquants. Comme attendu, le PSG fait en effet le jeu et crée le danger sur le but adverse. Au milieu, Romao se bat beaucoup mais c’est surtout Ayew qui est le meilleur. Lui est capable de défendre mais également d’avancer. On ne sait pas s’il y avait un plan Anigo, mais ça tient et à la pause malgré plusieurs occasions, le score est de 0/0. Au cours de cette première période, on aura noté que le milieu parisien (Motta/Verratti) n’a pas été aussi créatif que d’habitude.

L’OM débute la seconde période avec un bloc tout de suite plus bas. Trop. Une « reculade » que Marseille avait jusque-là évité. Paris pose et marque vite. L’OM doit, à présent, proposer autre chose. Anigo fait entrer Imbula à la place d’un Thauvin transparent. Ayew monte alors d’un cran à gauche. Ça ne change pas grand-chose. La domination du PSG devient en effet toujours plus nette. Paris crée mais Paris gâche aussi. Blanc lance alors Cavani pour Lavezzi.

Dans le milieu de la seconde période, le PSG fait parfois preuve de suffisance. Des passes faciles ratées viennent confirmer cette sensation. C’est aussi la meilleure période de l’OM. Les Marseillais se livrent enfin plus. Le PSG répond en endormant le match. On se dit alors que Marseille devrait oser plus, tout tenter quitte à prendre trop de risques.

Mais l’OM n’a pas le temps de basculer mentalement sur autre chose. Cavani met le 2e but et ça semble alors bouclé.

Paris termine tranquille. L’OM termine sans combattre. Y-ont-ils vraiment cru ?

On note la belle ovation pour Lucas. Une sorte de récompense pour progrès évidents.

Avec 8 points d’avance, le PSG file plus que jamais vers le titre…

Outre le choc, plusieurs résultats étaient très attendus ce week-end. La victoire de Sainté sur Monaco envoie un message clair, oui les Verts postulent à la 3e place. Meilleur dans tous les secteurs, Sainté s’est imposé très logiquement. Séquences de pressing parfaites, duels presque toujours gagnés, bloc sans faille, Saint-Etienne a étouffé une ASM très peu inspirée. Les supporters des Verts n’aiment pas qu’on dise que c’est du foot « baston ». Certes c’est un peu réducteur, mais quand bien même, quelle honte il y a à cela ? Sainté a débuté dans un faux 433 (c’était bien plus un 451), avec trois 6, et alors ? L’Atlético Madrid, c’est aussi du foot baston, et on adore tous. La seule différence, c’est qu’il y a bien plus de technique à l’ATM, mais le style est similaire et c’est à mon sens un beau compliment.

On a vu l’OL, l’OM, Lille en LDC ces dernières années et je me dis petit à petit qu’il n’y a pas de raison que Sainté ne tente pas le coup cet été en tour préliminaire…

Après 27 journées, les Verts ne sont pas encore 3e, mais l’équipe classée juste devant semble de plus en plus fragile. Pour l’instant le LOSC tient, mais chaque journée sa position apparaît de plus en plus précaire. Et le succès étriqué à Ajaccio ne va pas modifier l’impression. Il n’y a plus rien, plus grand-chose dans le jeu des Lillois. Kalou masque autant qu’il peut la faiblesse d’ensemble. Lille n’a jamais bien joué cette saison, mais il mettait une intensité dans ses matches. C’était compact et efficace. Au fil du temps, la fatigue, les blessures, le manque de banc ont fissuré l’édifice. Avec un tel niveau, il serait vraiment surprenant de retrouver le LOSC 3e au final…

Je m’en tiendrais juste à de la compta en ce qui concerne l’OL. J’ai préféré l’excellent derby de Madrid. Ce 0/0 confirme juste qu’avec le retard accumulé en début de saison, la remontée de l’OL supporte difficilement des passages à vide et des faux-pas.

Dans cette course au podium, les résultats du week-end donnent un avantage intéressant à Sainté et Lille…

Questions :

Je ne demande pas à voir des équipes de L1 aussi techniques qu’en Liga, mais quand on voit le derby de Madrid, espérer juste une intensité équivalente, c’est vraiment impossible ?

Reims en Coupe d’Europe, ça aurait de la gueule ou pas ? Me rends pas compte ?

On a eu beau chercher partout au Parc, on n’a pas trouvé les valeurs de Thauvin. Elles étaient où ?

A lire aussi :

>> PSG-OM : la fiche du match

>> PSG-OM : les notes

>> Le titre est-il déjà acquis pour le PSG ?

La rédaction