RMC Sport

Saint-Etienne, la semaine de tous les dangers

Pierre-Eymerick Aubameyang

Pierre-Eymerick Aubameyang - -

Entre ce vendredi (à Valenciennes en L1), mardi (contre Lorient en quart de finale de la Coupe de France) et samedi (finale de la Coupe de la Ligue contre Rennes), les Verts jouent sur les trois tableaux. Une semaine à hauts risques. Pour le meilleur ou pour le pire.

L’AS Saint-Etienne a rendez-vous avec son histoire. Entre le 12 et le 20 avril, les Verts enchainent trois matches capitaux qui pourraient les maintenir tout en haut de l’affiche… ou les en faire dévisser. Ce vendredi (20h30), en ouverture de la 32e journée de Championnat, l’ASSE se déplace à Valenciennes, l’homme malade de la Ligue 1 en 2013. Dans le Nord, elle aura l’occasion de rester sur le podium. Mardi (20h50), en quarts de finale de la Coupe de France, les Stéphanois reçoivent Lorient, des Merlus qui restent sur une fessée contre Lille (5-0) en L1. Enfin, samedi (18h30), en finale de la Coupe de la Ligue au Stade de France, l’équipe de Christophe Galtier peut décrocher un premier trophée face à Rennes. C’est clair, Saint-Etienne ne sait plus où donner de la tête !

Au centre d’entrainement de l’Etrat, le staff stéphanois a réuni ses troupes en début de semaine. Mobilisation générale avec un seul mot d’ordre : « Profitez ! » Galtier fait la chasse à la gamberge. Le technicien ne veut pas que ses joueurs sortent la calculette. « Pour moi il n’y a pas de priorité. » L’encadrement a anticipé les trois matches à venir, dont le prochain toujours privé de Brandao. « On ne prévoit pas une victoire, mais on peut la préparer. »

Galtier : « Ramener quelque chose et être dans les quatre »

Contre Evian (0-1), la fatigue s’est fait sentir sur quelques pertes de ballons et approximations. « Le coach nous dit de bien récupérer, de faire attention à notre hygiène de vie », raconte Renaud Cohade, qui sera en terre connue vendredi soir, après avoir porté trois saisons le maillot valenciennois. A l’image de son défenseur, Saint-Etienne est prêt pour le sprint final à plusieurs tableaux. « On aura que des matches de coupes », explique le joueur.

Le classement de « Sainté » devant le rival voisin lyonnais ne semble pas plus agiter les esprits. « On ne fait pas trop attention à ça », affirme Cohade. « C’est le classement à la 38e journée qui comptera », tempère Galtier. Une chose est sûre, en revanche : les Verts ne veulent pas terminer la saison bredouille. « La saison parfaite ? C’est de ramener quelque chose et d’être dans les quatre », indique Galtier. Un trophée et une place européenne, soit faire deux sur trois, si l’on comprend bien. « Le plus fort, ce serait de faire les deux », lâche Cohade, parfaitement sur la même longueur d’onde que son coach.

L’ASSE commence son parcours du combattant par un déplacement périlleux chez des Nordistes en mal de victoires. « Derrière, Lille revient fort… », prévient Cohade. Le danger est partout.

A lire aussi :

>> Toute l'actu de la Ligue 1

>> VA - Sanchez « pense à la descente »

>> ASSE – Caïazzo : « On nage en plein bonheur 

Louis Chenaille (avec E.J. à Saint-Etienne)