RMC Sport

Sakho : «Essayer de fêter le titre au plus vite»

Mamadou Sakho

Mamadou Sakho - -

Tombeur de Nice dimanche soir (3-0), le PSG a confirmé sa place de leader en gardant l’OM à distance très respectable. S’il préfère ne pas se proclamer vainqueur trop tôt, Mamadou Sakho ne voit aucun obstacle potentiel se dresser sur la route qui mène au sacre en L1.

Après l’élimination en Coupe de France, le PSG a réagi avec brio…

On a vu un nouveau visage du Paris Saint-Germain ce soir. On a été conquérants, on est restés solides. On a eu beaucoup de jus offensivement, et je pense que ça nous a permis de nous imposer. On savait que cette équipe niçoise allait jouer haut et essayer de nous presser, et on a essayé de faire la même chose. Je pense que ça a plutôt bien marché. C’étaient les consignes du coach, on les a suivies à la lettre, et on est satisfaits du résultat final.

Avec 9 points d’avance sur l’OM, le titre peut-il encore vous échapper ?

Il nous reste 5 matches, on a 9 points d’avance, on va essayer de garder cet écart jusqu’à la fin et de fêter le titre au plus vite. Mais dans le football, rien n’est impossible. Tant que, mathématiquement, ce n’est pas fait… Mais je pense que pour nous l’enlever aujourd’hui, ça va être difficile parce qu’on a des joueurs d’expérience qui savent gérer ce genre de situation. Je pense qu’on a un groupe assez fort, costaud mentalement pour avoir ce titre. Le plus important, c’est qu’on soit champions, et la saison sera bonne si on remporte tous ce trophée final.

Etes-vous perturbés par les différentes rumeurs de transferts autour du PSG ?

Non, pas du tout. On reste concentrés sur notre sujet. Après chaque match, on est là, on travaille toute la semaine pour se concentrer sur le résultat. Nous, ce qui nous importe, c’est d’être bons sur le terrain, remporter les trois points et aller chercher le titre de champion pour les supporters, pour nous, pour marquer l’histoire du club. On en a conscience et on est concentrés.

A lire aussi :

>> PSG-Nice : Paris, le grand pardon ?

>> Le PSG gâche sa fin de saison

>> Ancelotti n'a pas digéré la défaite à Evian

Propos recueillis par Mohamed Bouhafsi