RMC Sport

Sakho : « La tension va monter ! »

Mamadou Sakho

Mamadou Sakho - -

Parisien pure souche, Mamadou Sakho s’impatiente d’affronter Marseille, dimanche soir (21h). Pour son premier OM – PSG en tant que capitaine, le natif de Barbès (XVIIIe arrondissement) promet une rencontre chaude. Mais loyale.

Mamadou, après la défaite face à Nancy (0-1) dimanche dernier au Parc des Princes, comment avez-vous préparé ce déplacement au Stade Vélodrome ?

La défaite de la semaine dernière nous a aidés à nous remettre en question. On s'est bien ressourcé psychologiquement, on a bien parlé entre nous pour être costaud à Marseille.

Pour vous, que représente ce match contre l’OM ?

Jouer contre Marseille, en étant un vrai Parisien, ça reste excitant. On en parle un mois à l’avance avec les supporters, les médias. Donc, c’est certain, ça va être un match différent car ça reste un clasico.

Ressentez-vous plus de tension pour une telle rencontre ?

Pourquoi avoir plus de tension qu’un autre match ? Non, il n’y en a pas plus même si c’est vrai que c’est un match qui nous tient à cœur parce qu’on a tous été dans notre fauteuil à attendre ce match-là. Aujourd’hui, on la chance de le jouer. Donc c’est sûr que ça fait chaud au cœur. Pour moi, personnellement, c’est énorme car j’ai fait toutes mes classes ici. C’est quelque chose de beau.

En plus, vous serez capitaine : avez-vous déjà en tête votre discours d’avant-match ?

Non, je préfère faire les choses dans l’ordre. Pour l’instant, on est encore dans la préparation du match. Mais plus ça va se rapprocher, plus la tension va monter. Il sera alors temps de trouver les mots justes pour essayer de se motiver et entrer conquérant sur le terrain.

Actuellement, Javier Pastore semble épuisé. Etes-vous inquiet pour votre coéquipier argentin ?

Non. Pour moi, Javier Pastore est un phénomène. C’est le meilleur joueur du championnat de France. C’est quelqu’un qui est en avance sur le jeu. Mentalement, il est très costaud. Il ne faut pas oublier qu’il n’a que 22 ans. On le compare à de très grands joueurs. Mais il a encore une marge de progression. Il y a des hauts et des bas. Mais je n’en doute pas, il va cartonner. Il va redémontrer qu’il est quelqu’un de très important pour le Paris Saint-Germain.

Après deux défaites consécutives (Montpellier, Olympiakos) et des soucis de vestiaire entre André-Pierre Gignac et Didier Deschamps, Marseille est dans une situation de crise…

Oui, Marseille n’est pas vraiment dans une bonne phase. Mais on ne regarde pas leur parcours car on veut atteindre nos propres objectifs. On va là-bas pour prendre trois points. Comme tous les week-ends, on se déplace pour essayer de l’emporter.

Le titre de l'encadré ici

Nenê-Bodmer, retour à la normale |||

Au lendemain de l'altercation entre Mathieu Bodmer et le Brésilien Nenê, le défenseur et capitaine parisien s'est exprimé en conférence de presse : « Dans tous les groupes, ça arrive, indique Mamadou Sakho. D'un côté, tant mieux. Ça montre que les joueurs ont envie de bien faire. Et ce matin, si vous les avez vus au tennis-ballon, ils ont discuté ensemble. C'est des choses qui arrivent entre hommes, pas seulement entre joueurs de foot. Ils ont de forts ego, mais ce sont des ego positifs puisque 24 heures après, tout rentre dans l'ordre. Dans chaque vie de groupe, il y a des tensions, mais c'est bien ».