RMC Sport

Sochaux-Monaco : Renard, tapis rouge pour une première

-

- - -

Successeur d’Eric Hély, Hervé Renard va disputer son premier match sur le banc sochalien face aux stars de Monaco, ce dimanche après-midi (14h) à Bonal. Sans crainte mais avec envie de relever le challenge et de créer l’exploit.

S’il était resté à la tête de la Zambie, il aurait pu croiser la route des étoiles brésiliennes le 15 octobre à Pékin (défaite 2-0). Mais il a choisi de rejoindre Sochaux. De tenter d’extirper le club doubiste, 19e au classement avant cette 10e journée (20e après les matches de samedi), de sa mauvaise passe pour lui faire « entamer un 67e exercice en Ligue 1 la saison prochaine ». Ce qui ne l’empêche pas d’avoir gardé un rendez-vous avec des stars du ballon rond. Car pour son premier match officiel à la tête des Lionceaux, ce dimanche après-midi (14h) à Bonal, Hervé Renard va pouvoir se mesurer au nouveau (très) riche Monaco et ses si talentueux Falcao ou Moutinho, drivés par l’illustre Claudio Ranieri. Du lourd, quoi.

Au point de faire peur au vainqueur de la CAN 2012 ? Bien au contraire. Excitation et envie de relever le challenge teintent son discours. « C’est un honneur pour moi, lance l’entraîneur sochalien. Je me rappellerai que j’ai commencé contre Ranieri en Ligue 1. Si on n’est pas prêt à assumer une telle situation, il ne faut pas venir. On va voir l’esprit du groupe, les ressources, avec un match on ne peut plus difficile contre une équipe qui surfe sur le championnat avec une efficacité impressionnante. Il ne faut surtout pas avoir peur d’avance sinon on n’arrivera à rien. »

Ranieri : « Tout le monde veut battre Monaco »

Pas question, donc, de s’imaginer battu d’avance. « J’ai toujours voulu jouer les matches pour les gagner, rappelle Renard. C’est peut-être un peu irréaliste mais j’ai été habitué à ça. Avec la Zambie, j’ai disputé une finale de CAN contre une équipe avec de grandes stars, la Côte d’Ivoire. Mais on a réussi à les vaincre. Il faut un peu de réussite mais aussi d’autres choses, un esprit d’équipe, y croire. La tâche parait très difficile mais dans le foot, il y a parfois des choses difficilement explicables. » Depuis son arrivée, Hervé Renard s’est ainsi attaché à redonner confiance à ses troupes. « Il faut trouver le petit détonateur qui fait que ça peut repartir, explique le successeur d’Eric Hély. On démarre un nouveau championnat où il reste 29 journées. Il y a eu de l’enthousiasme, une prise de conscience psychologique. Les joueurs n’ont pas pu perdre leurs qualités en quelques mois. »

En face, les Monégasques semblent prévenus. Conscients du danger créé par l’arrivée d’un nouveau chef d’orchestre. « Quand on change d’entraîneur, la motivation des joueurs augmente, admet Ranieri. Je l’ai dit à mes joueurs et j’espère que leur concentration et leur application seront au maximum. Je suis très attentif à ça. » Et le technicien italien de reconnaître : « Tout le monde veut battre Monaco. Pour Sochaux, c’est un match à part parce que s’ils gagnent, c’est fantastique, mais s’ils perdent, c’est normal. » L’attaquant monégasque Valère Germain, qui devrait prendre part au match en l’absence d’Emmanuel Rivière (cuisse), n’en dit pas moins : « Ranieri n’a pas peur mais il nous a mis en garde car c’est souvent contre des équipes de bas de tableau qu’on perd des points importants en fin de saison. Sochaux vient de changer d’entraineur et les joueurs vont vouloir montrer qu’ils ont leur place dans le projet. Il faudra répondre présent physiquement et dans le jeu pour s’imposer. » Et rejoindre en tête du classement le PSG, brillant vainqueur de Bastia (4-0) ce samedi.

A lire aussi :

>> Renard : "Un défi fantastique"

>> Ocampos : "Ibrahimovic m'a impressionné"

>> Toulalan : "Je suis assez rancunier"

http://www.rmcsport.fr/info/530098/renard-un-defi-fantastique/

Alexandre Herbinet avec J.P. à Sochaux et Y.P. à Monaco