RMC Sport

Tahar réagit aux menaces de violence

-

- - -

Le Président du Paris Saint-Germain Simon Tahar affirme que le club parisien a pris toutes ses dispositions avant le match face à Sochaux.

D’après nos informations, plus de 2000 supporters parisiens prévoient de faire le déplacement à Sochaux samedi pour le dernier match de la saison. Pourtant, seulement 800 supporters du PSG sont munis de billets pour cette rencontre et des incidents sont donc à prévoir en cas de descente.

A cela, le Président du Paris Saint-Germain réagit vivement affirmant que son club fait le maximum pour que tout se passe bien. « C’est quelque chose qui m’échappe complètement car je ne suis ni Ministre de l‘intérieur ni Préfet de Police, explique-t-il. Nous, nous avons fait notre travail de préparation et donner des informations comme quoi le match se joue à guichets fermés et qu’il n’y aura pas de billets vendus sur place. Par conséquent, il est inutile de se rendre à Sochaux si on n’a pas son billet. Et les 800 supporters qui iront au stade sont tous identifiés au Paris Saint-Germain. »

A l’occasion de la demi-finale de Coupe de France à Amiens, des supporters parisiens avaient déjà tentés d’entrer par la force dans l’enceinte du stade. Les forces de l’ordre avaient dû faire usage de gaz lacrymogènes. La rencontre avait d’ailleurs été interrompue une dizaine de minutes. « Il relève aussi de la responsabilité des médias de ne pas parler de climat insurrectionnel ou de climat de guerre. La Préfecture du Doubs assume s’est préparé notre responsable de la sécurité s’est rendu sur place pour préparer ce match avec toutes les personnes responsables », ajoute d’ailleurs Simon Tahar.

Samedi soir, le dispositif de sécurité à Sochaux sera exceptionnel pour éviter tout débordement. Le PSG convoquera 40 stadiers (trois fois plus que la normale), 500 policiers seront déployés à l’extérieur du Stade Bonal, tandis que des hélicoptères devraient survoler la zone.

La rédaction avec Fabien Lefort