RMC Sport

Tigana : « La Ligue Europa ? Des matches amicaux améliorés »

Tigana : « La Ligue Europa ? Des matches amicaux améliorés »

Tigana : « La Ligue Europa ? Des matches amicaux améliorés » - -

Bordeaux (6e) se déplace à Rennes, samedi (19h), dans la peau d’un candidat à la Ligue Europa la saison prochaine. Une perspective qui ne fait pas tourner la tête à son entraîneur.

Jean Tigana, vous avez voulu piquer au vif vos cadres, comme Planus, Ciani ou Sané, en les mettant sur le banc depuis trois ou quatre matches ?
Je n’ai pas d’état d’âme, je n’attache pas d’importance à ce qui se dit. Je constitue mon équipe à partir de ce que je vois aux entraînements. Certains réagissent bien, d’autres font la tête ou s’arrêtent de travailler et réagissent une semaine plus tard. Il faut s’adapter à toutes ces réactions parce qu’on a besoin de tout le monde, personne n’est mis de côté.

Souhaitez-vous de nouveaux joueurs ?
Le marché sera calme. Il n’y aura pas de gros remaniements en général cet été. Je vis avec les comptes financiers. Si on est à zéro, ce sera bien parce qu’il y a des clubs qui seront dans le rouge. On essaiera de faire quelque chose avec zéro.

La Ligue Europa est-elle une priorité ?
Il n’y a qu’avec la Ligue des champions que l’on peut faire des calculs. La Ligue Europa, c’est bien, il faut aller la chercher, mais ça ne va pas changer nos comptes. Avec Fulham, on avait gagné l’Intertoto (2002), ça nous avait aidés à faire une bonne saison sur le terrain. On considèrera la Ligue Europa comme des matches amicaux améliorés.

Serez-vous là la saison prochaine ?
Tout le monde sait que je serai là non ? (rires) Je vous l’ai déjà dit, je ne vais pas vous le redire chaque semaine ! On n’a pas encore discuté avec le président, on va se voir à Rennes ou la semaine prochaine ou dans quinze jours. Rien ne presse.

L’OM a-t-il pris une option sérieuse sur le titre ?
Non, personne n’est à l’abri des blessures et des suspensions. Il reste six matches et ça va très vite dans le football. Je ne me fais pas de souci pour Didier (NDLR : Deschamps), il a prouvé qu’il savait mener sa barque et il a Guy Stephan (NDLR : adjoint de Tigana à Lyon et à Besiktas) derrière qui est solide.

Propos recueillis par Olivier Schwarz à Bordeaux