RMC Sport

Tigana : « Mon CV parle pour moi »

Jean Tigana

Jean Tigana - -

Au cœur de la tempête après les récents mauvais résultats de son équipe, l’entraîneur des Girondins coupe court à toutes les rumeurs de départ ce vendredi au Haillan.

Jean Tigana, trouvez-vous normal eu égard aux mauvais résultats actuels des Girondins, qu’on évoque votre possible départ dans la presse ?

J’ai lu certaines choses. Je ne regarde pas trop la télévision. Que le débat soit lancé c’est normal. C’est la même chose dans tous les pays où il y a une passion du football. C’est normal qu’on demande la tête de l’entraîneur dès qu’il y a des difficultés. Quand je suis arrivé à Besiktas, j’ai succédé à l’entraîneur du Real Madrid. Il n’a tenu que six mois et ça ne l’a pas empêché de remporter la Coupe du monde avec l’Espagne. Cela fait partie de la vie d’un entraîneur et cela ne me perturbe pas. C’est normal de prendre des coups et si on ne peut pas résister, c’est que l’on n’est pas fait pour ce métier.

Que répondez-vous à vos détracteurs ?

Il y en a beaucoup qui parlent. Paraît-il… Moi, c’est mon CV qui parle. Chaque fois que j’ai quitté un club, c’est que j’avais réussi. Pour le moment je n’ai pas réussi donc il est hors de question que je parte. J’aime ce club et je reste ici. C’est un défi et je savais que ça allait être difficile. Je savais que les joueurs allaient partir, qu’on n’avait pas les moyens de recruter. Personne ne m’a menti. Je savais que ça allait être très difficile. Je suis là pour prendre et pour encaisser. Mais ne vous faites pas de souci, je suis costaud.

Allez-vous quitter les Girondins ?

Non, je ne pars que quand j’ai réussi. Dans la tempête, ce n’est pas moi qui vais sauter le premier du bateau. Non. C’est dans la difficulté que je suis le meilleur. Quand je suis attaqué, critiqué, jugé. J’ai été meilleur entraîneur en France, meilleur entraîneur de deuxième division en Angleterre, meilleur entraîneur en Turquie. J’ai l’impression de démarrer mes diplômes d’entraîneur. Par moments cela me fait rire mais cela permet aussi de se remettre en question. C’est important aussi.

O.S.