RMC Sport

"Titi a manqué d'humilité", une légende de Monaco se paye Henry

l'ancien gardien monégasque Jean-Luc Ettori pointe les errements des premiers temps de Thierry Henry à la tête de l'AS Monaco.

"Je ne veux pas lui taper dessus, mais..." quand un interviewé commence une phrase comme ça, ce n'est jamais bon signe. Et cela ne manque pas avec Jean-Luc Ettori, gardien légendaire de l'ASM aux 755 matchs avec le club que l'Equipe a sollicité pour commenter les premiers mois de Henry à la tête de l'ASM. La suite est sans pitié. ""Titi a manqué d'humilité. Ce n'est pas parce que tu connais le foot que tu peux entraîner et que tu connais la Ligue 1."

Une façon de pointer l'inexpérience du jeune entraîneur de 41 ans, dont c'est la première expérience à la tête d'un club, après avoir été adjoint du sélectionneur belge, et qui n'a pas su s'entourer de vieux routiers expérimentés (comme Blanc avec Gasset ou Deschamps avec Guy Stéphan). "Il est arrivé seul ou presque, enfonce Ettori. Ses deux adjoints sont bien gentils, mais ils ne savent rien de ce championnat." Pendent ce temps, son premier choix pour le poste d'adjoint, Julien Stéphan, plane avec Rennes, qu'il a repris après le limogeage de Sabri Lamouchi. Pour tenter de colmater ces brèches, Thierry Henry a fait venir Franck Passi, ancien adjoint de Bielsa et ancien entraîneur de Lille à ses côtés. 

PK