RMC Sport

Toulouse-Monaco : Berbatov s’occupe de tout

Toulouse-Monaco : Berbatov s’occupe de tout

Toulouse-Monaco : Berbatov s’occupe de tout - AFP

Alors qu’il n’avait plus marqué depuis trois mois, Dimitar Berbatov a frappé à trois reprises cette semaine, dont deux ce vendredi lors de la victoire de Monaco à Toulouse (0-2) lors de la 17e journée de Ligue 1.

Très peu bavard devant la presse, Dimitar Berbatov était carrément muet sur le terrain depuis trois mois. En trois jours, le Bulgare l’a ouvert trois fois. En faisant trembler les filets, bien sûr. L’AS Monaco pouvait le remercier de l’avoir aidé à sortir du piège face à Lens mardi (2-0), avec son but sur penalty (64e). Le premier depuis le 30 août. Elle peut encore le féliciter pour son doublé à Toulouse ce vendredi, à l’occasion de la 17e journée de Ligue 1. Un extérieur du pied droit divin, d’abord, pour tromper Ali Ahamada juste avant la mi-temps (45e). Puis un nouveau penalty, en toute décontraction (77e), après une percée de Fabinho coupée spectaculairement par le Roumain Dragos Grigore.

Place au Zenit pour Monaco

Les quatrième et cinquième buts de Dimitar Berbatov en Ligue 1 cette saison permettent à Monaco, qui enchaîne deux victoires en Ligue 1 pour la deuxième fois seulement en 2014-2015, de remonter au moins provisoirement à la 7e place. Et le Bulgare, lui, remonte un peu dans le classement des buteurs. Il lui faudra éviter une nouvelle aphonie pour être un véritable concurrent dans ce domaine ainsi que contribuer à relancer durablement le club de la Principauté dans la course à la Ligue des champions. L’OL, actuellement troisième et en déplacement à Evian TG dimanche, compte quatre points d’avance sur l’ASM. 

Surtout, Monaco va pouvoir aborder dans de bonnes conditions son rendez-vous décisif face au Zenit mardi pour la qualification en 8es de finale de la Ligue des champions. « C’est bien pour la confiance, mais c’est toujours difficile avant les matches de Ligue des champions, et surtout après, explique Jérémy Toulalan. On a la chance, après le match de Ligue des champions, d’avoir Marseille (dimanche prochain, ndlr). C’est une affiche. Généralement, on est un peu plus ‘‘concentrés’’, parce que la Ligue des champions demande beaucoup mentalement. On a une belle carte à jouer sur les derniers matches avant la fin de l’année. »