RMC Sport

Tour de France des clubs (18/20) : OM, « made in France »

Dimitri Payet

Dimitri Payet - -

A l’image de sa recrue phare Dimitri Payet, l’OM a misé sur des joueurs de L1 et L2 pour renforcer un effectif relativement stable. Objectif affiché pour le dauphin du PSG : finir sur le podium pour disputer la Ligue des champions dans son Stade Vélodrome « new-look » dans un an.

A l’ombre du mercato « bling bling » du PSG et de l’AS Monaco, l’Olympique de Marseille n’est pas resté inactif. Sur le marché des transferts, le vice-champion de France s’est même montré assez efficace, lui qui, il y a un an, effectuait sa reprise de l’entraînement sans entraîneur après le départ de Didier Deschamps. A l’aube de ce nouvel exercice, le solide trio Baup-Labrune-Anigo n’a pourtant pas fait de folie. Malgré des comptes à l’équilibre et un budget en hausse de 25% (125M€) grâce notamment à la juteuse Ligue des champions, le club phocéen n’a dépensé que 19,5M€ cet été.

Il n’a pas non plus fait des milliers de kilomètres pour trouver ses perles rares. A quelques jours de la reprise, dimanche soir à Guingamp, ses trois recrues sont estampillées « Made in France. » A Lille, l’OM est allé chiper Dimitri Payet (9M€), la recrue phare de l’intersaison. Avec Mathieu Valbuena, Elie Baup possède ainsi les deux meilleurs passeurs du dernier championnat (12 passes décisives chacun). L’OM espère aussi avoir fait l’un des coups du mercato en engageant le très convoité ex-milieu récupérateur de Guingamp, Giannelli Imbula pour sept millions d’euros. Enfin le côté gauche s’est aussi renforcé avec la venue du très prometteur Benjamin Mendy (19 ans), acheté 3,5M€ au Havre.

Mandanda : « Le foot ne se joue pas sur le papier »

L’OM a aussi réussi à conserver ses éléments le plus courtisés comme Mandanda, Valbuena, André Ayew ou encore Nkoulou. Voilà pourquoi Elie Baup affirme : « Nos arguments, ce n’est pas de changer notre fusil d’épaule. On a exprimé toute la saison dernière un état d’esprit irréprochable, une solidarité et une envie d’aller chercher des points. » Des points pour finir sur le podium et assurer une nouvelle qualification en Ligue des champions, l’objectif du club. « Une belle saison ? C’est finir sur le podium, confirme le capitaine Steve Mandanda. Sur le papier, ce sera compliqué avec le PSG et Monaco, mais le foot ne se joue pas sur le papier. On a fait une belle saison en 2012-13. Gardons nos ingrédients de la saison passée, essayons d’être un peu plus régulier. On ne sait jamais ce qui peut se passer dans le football. Un club comme l’OM se doit d’être ambitieux et de jouer en haut de tableau. »

Malgré des matches amicaux peu rassurants (4 défaites en 6 matches), Marseille pourra compter sur un Stade-Vélodrome toujours en travaux mais plus « chaud » que la saison passée (43000 places). La caisse de résonnance assurée sur plus de la moitié du stade grâce au nouveau toit devrait en effet effrayer plus d’un adversaire. Démonstration le 17 août contre Evian.

A lire aussi :

Diego Capel « serait ravi » de jouer à l'OM

EN IMAGES : Les tops et les flops du centre de formation de l’OM

Toute l’actu de l’OM

Aurélien Brossier avec Florent Germain à Marseille