RMC Sport

Et si Cherki était finalement vendu?

En fin de contrat en juin 2023, le jeune prodige lyonnais n'a toujours pas prolongé. Une situation qui tend singulièrement le club lyonnais.

Le Progrès fait souffler un petit vent d'inquiétude chez les supporters lyonnais ce mercredi, expliquant que Rayan Cherki pourrait être vendu d'ici au 31 août. On le sait, la situation est claire: soit Cherki, dont le contrat court jusqu'en juin porchain, prolonge, soit l'OL considérera qu'il "ne fera plus partie du projet sportif", et il sera donc vendu.

"Début de bras de fer"

"Apparemment le camp du jeune olympien ne répond pas de manière explicite aux propositions de son club formateur qui le mèneraient sur un contrat longue durée", explique le quotidien lyonnais qui parle même de "début de bras de fer". Un bras de fer qui pourrait donc durer trois semaines, jusqu'au 31 août.

>>Toutes les infos dans notre direct mercato

D'ici là, Cherki pourrait grappiller quelques minutes de temps de jeu dans une attaque lyonnaise fournie depuis le retour d'Alexandre Lacazette. Pour le premier match de la saison, une victoire face à l'AC Ajaccio, il n'a joué que 2 minutes. Le Progrès fait état de sollicitations d'autres clubs, sans pouvoir affirmer qu'ils sont d'un standing supérieur à celui de l'OL.

Par RMC Sport