RMC Sport

Troyes-OL : Lyon aux commandes de la Ligue 1

-

- - -

En s’imposant dans la douleur à Troyes ce samedi après-midi lors de la 20e journée de championnat (2-1), l’OL prend la tête de la Ligue 1. Les Lyonnais comptent deux points d’avance sur le PSG et trois sur l’OM, qui se déplacera à Sochaux dimanche.

L’OL n’a pas raté l’occasion de (re)prendre les commandes de la Ligue 1. Au lendemain du match nul du PSG face à Ajaccio (0-0), les Gones ont réussi un joli coup en s’imposant 2-1 sur la pelouse de Troyes, grâce à Maxime Gonalons (11e) et Samuel Umtiti (75e), contre un but, splendide, de Benjamin Nivet (43e). Une semaine après sa triste élimination en Coupe de France face à Epinal, l’équipe de Rémi Garde, bien que bousculée dans l’Aube, a très bien réagi.

Surtout, elle occupe désormais seule la première place du championnat en attendant Sochaux-Marseille, dimanche soir (21h). Mais avec une différence de buts largement supérieure (+17 contre +4), l’OL est assuré d’être leader à l’issue de cette 20e journée. Avec deux points d’avance sur le PSG, les Rhodaniens peuvent à nouveau envisager l’avenir sereinement, d’autant qu’ils accueilleront Evian-TG dans une semaine. Dans les couloirs du stade de l’Aube, la joie était pourtant mesurée dans les rangs lyonnais.

Aulas : « Trois points un peu chanceux »

« Ce sont trois points un peu chanceux, juge Jean-Michel Aulas, le président, qui a reconnu avoir été approché par la Juve pour Lisandro. Mais il y a une grosse marge de progression car je crois que l’incident d’Epinal était dans toutes les têtes. L’objectif est de garder cette première place le plus longtemps possible. Le PSG est très nettement au-dessus compte tenu des moyens mis en œuvre. Il faut se donner les moyens de se qualifier pour la Ligue des champions. » Promu capitaine cette semaine à la place de Lisandro, Maxime Gonalons est tout aussi prudent. « La place de leader est symbolique, affirme l’un des buteurs de la soirée. Il reste énormément de matches à disputer. Il faudra se battre tous les week-ends. »

Aurélien Brossier avec JS