RMC Sport

Ultimatum à Saint-Etienne

-

- - -

Contexte de crise chez les Verts. Les dirigeants de l’ASSE ont décidé, de manière officielle, de mettre la pression à leur entraîneur Laurent Roussey.

L’union sacrée pourrait bien avoir vécu du côté de l’AS Saint-Etienne. Les Verts, qui restent sur quatre défaites consécutives en L1 (Nantes, Grenoble, Lorient et Marseille), ne sont plus qu’à une petite longueur de la zone de relégation. La situation est d’autant plus inquiétante que les joueurs stéphanois semblent incapables de résoudre leurs maux actuels. Du coup, les dirigeants foréziens n’ont pas trouvé d’autres solutions que de mettre la pression sur leurs joueurs et surtout, sur leur entraîneur, par le biais d’un communiqué publié sur le site officiel de l’ASSE dont voici la teneur :

« Comme tous ceux qui aiment les Verts, nous sommes tristes et malheureux à la suite de chaque mauvais résultat de l’équipe. Nous étions revenus de Copenhague avec une grande joie qui s’est vite dissipée la semaine passée avec trois défaites consécutives dont deux inadmissibles à la maison (ndlr : 2-0 face à Grenoble et 4-1 face à Lorient). La direction du club a donné trois matchs (Marseille, Rosenborg, Rennes) au staff technique et à l’équipe pour se reprendre. Il est impératif de gagner jeudi contre Rosenborg pour se qualifier en UEFA et ainsi se consacrer au championnat pour remonter au classement. Nous sommes persuadés d’avoir une bonne équipe même s’il manque actuellement des joueurs importants. L’ASSE ne s’en sortira que par le travail et la prise de conscience par chacun de l’importance de son rôle pour redresser la situation. »

Sachant que les Verts ont grillé manifestement un joker à Marseille (défaite 3-1), la réception de Rosenborg jeudi, ressemble déjà à un match à la vie, à la mort pour l'ASSE et son staff. Vous avez dit pression ?

La rédaction