RMC Sport

Un choc taille Olympique

-

- - -

C’est l’un des derniers sommets de la saison de Ligue 1. Sur sa pelouse, l’OL doit absolument battre l’OM pour conserver sa 3e place et continuer à rêver de Ligue des champions. Les Marseillais ne peuvent plus perdre de terrain face à Lille dans la course au titre. Autrement dit, malheur au vaincu...

Il devrait planer comme un parfum de Ligue des champions ce dimanche à Gerland. Habitués aux grandes soirées européennes, l’OL et l’OM n’envisagent pas un seul instant de disparaître du Gotha continental. « A chaque début de saison, l’objectif des deux clubs est clair : se qualifier pour la Ligue des champions, confirme Didier Deschamps. Les conséquences d’une non-participation sont à la fois sportives et économiques. » Pour l’OM comme pour l’OL, une place sur le podium est vitale. A quatre journées de la fin du championnat, cet « Olympico » tombe donc à pic.

Six points séparent les deux formations. Si Claude Puel assure que « l’OM est favori », la pression sera bien sur les épaules de ses joueurs. En cas de défaite ou même de résultat nul, les Gones pourront faire une croix définitive sur le titre. Mais ce n’est pas tout. L’OL pourra aussi commencer à envisager les soirées de milieu de semaine devant la télévision. Inenvisageable pour Jean-Michel Aulas. Un cataclysme pour le club. Et si c’était le match de la dernière chance ? La question agace Claude Puel : « Non, c’est la possibilité de revenir sur Marseille (à trois points, ndlr) et de les titiller pour la deuxième place », répond le technicien lyonnais. Claude Puel attend d’ailleurs une réaction de ses troupes, une semaine après la pitoyable défaite à Toulouse (2-0). « Un non-match », se souvient Puel. « Une faillite collective », pour Bafé Gomis.

L’OL sans Toulalan, Gourcuff, Bastos ni Cissokho

Un revers que les Lyonnais ont payé au prix fort puisqu’ils se présenteront contre Marseille sans Bastos ni Cissokho, suspendus après leur expulsion au Stadium. Des absences qui s’ajoutent à celles de Toulalan, Ederson et Gourcuff, tous blessés. Dur. Très dur.
De bon augure pour l’OM ? Pas sûr. Si Didier Deschamps peut compter sur le retour de suspension de Loïc Rémy, Marseille reste aussi sur une contre-performance, face à Auxerre à domicile (1-1). « Le résultat de ce match sera important car on se rapproche un peu plus de la ligne d’arrivée », annonce Deschamps qui garde les Lillois et le titre dans sa ligne de mire. Son équipe devra faire bonne figure sous les yeux de Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire du club phocéen étant annoncée à Gerland.

L’affiche de cette 34e journée ne manque donc pas de piment, même s’il sera difficile de faire aussi bien que la saison lorsque les deux équipes s’étaient quittées après un exceptionnel 5-5 : « Pour les supporters, c’était le plus beau match de la saison, se souvient Bafé Gomis. Moi, je me serais bien contenté d’une victoire 1-0. » Ce dimanche aussi, sans doute.

AB et FG