RMC Sport

Un sérieux test pour l’OM

Stéphane Mbia

Stéphane Mbia - -

A partir du match à Sochaux, ce samedi (19h), l’OM va vivre au rythme d’une série infernale pendant un mois. Face à la meilleure équipe à domicile, c’est surtout la défense marseillaise qui va devoir répondre présent.

Le mois le plus important de la saison de l’OM démarre au stade Bonal ce samedi. Une destination moins prestigieuse que ce qui va attendre les Marseillais dans les prochaines semaines à Manchester, mais un rendez-vous périlleux. A Sohaux, c’est la meilleure équipe de Ligue 1 à domicile et la deuxième meilleure attaque derrière Lille qui va essayer de mettre à mal la formation de Didier Deschamps et sa défense.

Après des errements en début de saison, ce secteur a heureusement pour le technicien marseillais retrouvé une solidité indispensable pour assouvir les ambitions du club. Enfin débarrassés de leurs blessures ou de leurs problèmes extra-sportifs, à l’image de la prolongation de Stéphane Mbia, Souleymane Diawara et son coéquipier camerounais sont revenus à leur niveau de la saison dernière.

Comme Toulouse et Bastia ?

« C’est sûr qu’on a de plus grandes chances de maintenir notre solidité défensive quand ils sont là », reconnait Deschamps. Avec un Steve Mandanda lui aussi au top, l’OM a les arguments pour contrer son adversaire doubiste. Car avec seulement 18 buts encaissés, les Marseillais présentent la deuxième meilleure défense du championnat derrière Rennes.

L’entraîneur de l’OM reste pourtant méfiant. « Je ne sais pas qui il y aura sur les côtés, Martin, Boudebouz ou Maurice-Belay... Et puis dans l’axe, il y a Ideye et Maiga. Ils sont à 9 buts chacun. Il y a de la présence athlétique, de la vitesse, de la puissance, une bonne complémentarité, mais il y a aussi de bons passeurs. »

Pour imiter Toulouse, seul vainqueur à Bonal cette saison en Ligue 1, et Bastia (National), qui avait surpris l’équipe de Francis Gillot en Coupe de la Ligue, les Marseillais ne pourront pas se contenter de bien défendre, comme lors des trois derniers matches (aucun but encaissé). Leur attaque, la cinquième du Championnat avec 1,36 but par match, reste en chantier. Pour être dans le coup dans un mois, ce ratio doit décoller.

Laurent Picat avec SP