RMC Sport

Valbuena-Payet, le ticket gagnant de l’OM ?

Mathieu Valbuena en duel avec Maxime Gonalons

Mathieu Valbuena en duel avec Maxime Gonalons - -

Alors que l’arrivée de Dimitri Payet à l’OM est officielle, la Dream Team s’interroge sur la complicité du Lillois avec Mathieu Valbuena. Et si le duo d’internationaux français était l’arme fatale des Olympiens ? Avis partagés.

L’OM réunira cette saison les deux meilleurs passeurs du dernier championnat. Mathieu Valbuena et Dimitri Payet, 12 « offrandes » chacun, porteront en effet le même maillot, puisque le transfert du Lillois a été officialisé ce jeudi soir. Il ne reste que la visite médicale à passer pour le Réunionnais, dans le courant de la semaine prochaine. Sur le papier, l’association des deux internationaux (23 sélections pour Valbuena, 5 pour Payet) est très séduisante. « Payet est en train d’évoluer dans son jeu et je le trouve de plus en plus mature, observe Grégory Coupet, membre de la Dream Team. Même si on peut dire qu’il lui faut une année pour être en place dans un club, j’ai l’impression qu’il est bien en ce moment. Ses performances en équipe de France doivent lui apporter la confiance. Je pense qu’il est galvanisé. »

« Quant à Mathieu Valbuena, poursuit Coupet, il n’y a plus besoin de le présenter. Il est en pleine plénitude. Ces deux-là devraient former le ticket gagnant. » Olivier Dacourt estime, lui aussi, que ce duo est plein de belles promesses. « L’OM a fini 2e la saison passée et là, on ajoute la qualité de Payet, appuie l’ancien Romain. André Ayew va sans doute descendre d’un cran. On peut être optimiste. Valbuena n’a jamais démérité. Payet franchit un palier. Ces deux joueurs-là vont porter l’Olympique de Marseille. »

Benarbia : « Valbuena touchera moins de ballons »

La complémentarité entre un joueur de couloir (Payet) et Mathieu Valbuena, qui a pris l’habitude de jouer dans l’axe derrière un attaquant, n’est pourtant pas si évidente. « Pour moi, ce n’est pas le ticket gagnant, assure Ali Bernarbia. Valbuena n’a jamais été aussi bon que lorsqu’il est seul maître à bord. Cette fois, ils seront deux. Il touchera moins de ballons. On va davantage trouver Payet. Or Payet est très performant et il n’a besoin de personne. Il peut frapper de loin, ce que fait moins Valbenua. »

Reste le destin de deux joueurs qui devront aussi décrocher leur place pour la Coupe du monde au Brésil si les Bleus se qualifient. « Mais ils peuvent avoir un destin commun », s’enflamme Coupet. Luis Fernandez est sur la même longueur d’onde lorsqu’il affirme : « J’aimerais que ces deux garçons s’entendent car on aura besoin d’eux en équipe de France. » Mais l’ancien entraîneur du PSG se montre beaucoup plus nuancé lorsqu’il évoque la prochaine saison de l’OM. « Ce qui me fait un peu peur, c’est qu’on va leur demander de faire mieux que la saison passée (l’OM avait fini 2e, ndlr). Payet est certes un plus mais j’ai peur que la motivation redescende un peu. A Marseille plus qu’à Monaco ou au PSG où il y a des grandes individualités, les joueurs ont besoin de jouer ensemble. Est-ce que Payet et Valbuena peuvent jouer ensemble ? Je pense que oui mais j’ai peur qu’on parle plus de l’un que de l’autre. » Et si le PSG n’avait plus le monopole des guerres d’ego ?

A lire aussi :

OM : Payet, premier de cordée

Toute l’actu du mercato

OL - Aulas : « Aucune chance que Gonalons parte »

RMC Sport