RMC Sport

Vasilyev en dit plus sur les coulisses du transfert de Mbappé au PSG

Vadim Vasilyev

Vadim Vasilyev - AFP

Dans une interview accordée à The Telegraph, Vadim Vasilyev est revenu sur le départ de Kylian Mbappé à Paris cet été. Le vice-président de l’AS Monaco avoue avoir été surpris que le club de la capitale puisse s’aligner sur le montant réclamé pour l’attaquant de 18 ans, qui souhaitait retrouver sa ville natale.

C’est un feuilleton qui a tenu toute l’Europe en haleine. Et qui s’est conclu le 31 août dernier, en toute fin de mercato. Kylian Mbappé a quitté Monaco pour rejoindre le PSG sous la forme d’un prêt d’une saison, assorti d’une option d’achat de 180 millions d’euros. Une fois levée, elle fera de l’attaquant de 18 ans le deuxième joueur le plus cher de l’histoire, derrière son coéquipier Neymar (222 millions). Un transfert record sur lequel Vadim Vasilyev est revenu dans une interview accordée à The Telegraph. En se montrant surpris par la capacité du club de la capitale à payer une telle somme.

"Le prix pour Mbappé était fixé, raconte le dirigeant russe. C’était le cas parce que tout le monde pensait que ce n’était pas possible (qu’un club puisse payer ce prix, ndlr). Nous ne voulions vraiment pas nous séparer de lui. Nous avions qu’il fallait quelque chose d’extraordinaire. Il y avait de l’intérêt mais ça ne semblait pas envisageable." Sauf que le surdoué de Bondy, lui, souhaitait quitter le Rocher pour revenir dans sa région d’origine. "Le joueur voulait partir, assure Vasilyev. C’est un excellent projet, je dois l’admettre. C’est un club qui aspire à gagner la Ligue des champions et le fait de jouer avec Neymar l’a rendu encore plus attirant pour lui."

>> Zidane explique pourquoi la Liga est meilleure que la Premier League

"Je ne le voyais pas à Paris" confie Vasilyev

 Et vu que le PSG a réussi à réunir les fonds pour réaliser l’opération, les dirigeants de l’ASM ont ouvert les négociations: "Tant que c’était légal et que nous ne violions aucune règle, nous avions dit: "ok, nous acceptons que notre joueur souhaite rejoindre cette équipe". Mais au départ, nous ne voulions pas que ça se produise. Personnellement, je ne le voyais pas à Paris. Mais j’ai écouté ses arguments et essayé de comprendre ses sentiments. Il est né à Paris, il vient de Paris et il a jugé qu’il était trop tôt pour quitter la France. Nous avons donc décidé que si les conditions étaient à peu près les mêmes que pour l’autre offre (du Real Madrid), alors nous le laisserions partir. Mais c’était dur. Il est vraiment incroyable. Je suis sûr qu’il deviendra Ballon d’Or."

>> Pourquoi Guedes réussit aussi bien à Valence

VIDEO - Ligue 1: l'équipe-type de la 9e journée de Courbis

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur