RMC Sport

Z. Camara : « Ne pas être champions serait une déception »

Zoumana Camara

Zoumana Camara - -

Invité de l’émission Coach Courbis sur RMC, le défenseur du PSG, l’un des plus anciens joueurs de l’effectif parisien, revient sur l’arrivée de Carlo Ancelotti, les échecs (provisoires ?) du mercato hivernal, la concurrence à son poste… et les objectifs forcément élevés de son club. Verbatim.

Son nouvel entraîneur ?

« C’est un homme qui aime déconner et rigoler mais par son charisme, il n’a pas besoin de gueuler énormément car il dégage un certain respect. Il parle aux joueurs quand il en ressent le besoin et pour l’instant il n y a pas eu trop d’entretiens individuels. L’objectif reste collectif. Comme tout le monde l’a constaté, nous sommes passés à un milieu à trois, c’est un gros changement tactique. Les séances d’entrainement sont différentes, plus courtes mais très intenses. Il nous demande de mettre beaucoup d’intensité dans notre travail. Il est assez sympathique, abordable. Il le dit lui-même : sa porte est grande ouverte. »

Son rôle ?

« Par rapport à mon âge (32 ans), mon expérience et la jeunesse du groupe, forcément j’ai plus de responsabilités. Mais j’en avais déjà, même quand Claude (Makelele), Ludovic Giuly et Grégory Coupet étaient là. Ce sont des choses naturelles. Soit on a cette âme de leader, soit on ne l’a pas. Mon expérience me permet de donner des conseils, de guider. Tout joueur veut du temps de jeu mais avant tout veut gagner des titres. Dans une carrière, c’est ce qui reste. Honnêtement, je préfère jouer vingt matches et finir champion plutôt que d’en jouer quarante et ne rien gagner. Ce qui est important à mon âge, c’est de gagner des titres. Il faut avoir une mentalité de groupe, ce n’est pas être faux-cul que de dire ça. Si nous gagnons le titre et que l’on reconnaît que j’ai été bon, j’en sortirai grandi. »

Sa vision du mercato parisien ?

« Quand on est un joueur de ce niveau (Pato, Tevez, Beckham, ndlr), que l’on joue la Ligue des champions et que l’on est contacté par des clubs, on regarde en premier les compétitions que ces clubs jouent, leur classement, leurs objectifs. Pour faire venir des joueurs qui disputent la Ligue des champions, ce n’est pas évident de n’avoir que le championnat à proposer. Il ne faut pas se le cacher, l’élimination de la Ligue Europa a été une énorme déception, surtout que l’année dernière, dans un groupe plus relevé, nous avions réussi à passer. Aller loin dans cette compétition était l’un des objectifs du club et on se fait sortir sur un but. C’est dommage, surtout quand on voit que cette Ligue Europa est encore très relevée avec les équipes reversées de la Ligue des champions. Maintenant il faut regarder à plus long terme. »

Ses objectifs ?

« L’objectif premier, c’est une place en Ligue des champions mais on ne va pas se mentir : au vu de notre parcours actuel, ce serait une grosse déception de ne pas être champions. »

Coach Courbis