RMC Sport

Le préfet justifie l’interdiction de déplacement des supporters lensois à Metz… par l’arrivée d’un coach adjoint en Moselle

Vincent Hognon

Vincent Hognon - AFP

Pour justifier l’interdiction de déplacement des supporters de Lens à Metz le 1er septembre, la préfecture a notamment évoqué l’arrivée de Vincent Hognon, comme coach adjoint, chez les Mosellans.

Les interdictions de déplacements de supporters adverses ne sont pas l’apanage de la seule Ligue 1. Dans l’antichambre de l’élite, des décisions similaires sont également prises, à l’image de celle annoncée par le préfet de Moselle pour le match Metz-Lens prévu le 1er septembre prochain au stade Saint-Symphorien.

Un arrêt qui interdit l’accès et la circulation des supporters Sang et Or aux abords de l’enceinte messine. Alors que les deux équipes occupent les deux premières places du classement après quatre journées et autant de victoires chacune, ce gros choc du début de saison ne verra donc pas de supporters adverses en tribunes.

Les fans messins mécontents de l'arrivée de Hognon

Et l’une des raisons avancées par la préfecture peut étonner. Il s’agit en effet du mécontentement des supporters des Grenats vis-à-vis des dirigeants concernant l’arrivée de Vincent Hognon, ancien adjoint et entraîneur de Nancy, comme adjoint de Frédéric Antonetti.

La préfecture se méfie ainsi des "tensions actuelles entre les groupes de supporters ultras messins et la direction du club du fait du recrutement par le FC Metz d’un entraîneur adjoint ayant évolué à Nancy." 

la rédaction