RMC Sport

Auxerre, profil bas

Benoît Pedretti

Benoît Pedretti - -

Malmené à Brest (1-1) samedi, le club bourguignon ne fanfaronne pas avant d’affronter le Zenit Saint-Petersbourg, ce mardi, lors des barrages allers de la Champions League.

Les Auxerrois ne la ramènent pas. Ce n’est pas l’équipe euphorique qui avait terminé la saison en boulet de canon qui s’apprête à jouer son avenir européen mardi en Russie contre le Zenit Saint-Petersbourg lors des barrages aller de la Ligue des champions (18h30). Avec deux points lors des deux premières journées, les partenaires d’Anthony Le Tallec n’ont pas encore trouvé leur rythme de croisière. Plus inquiétant, ils ont été malmenés durant une heure samedi par le promu brestois (1-1). A l’issue de la rencontre, Jean Fernandez s’estimait même satisfait de ne pas revenir bredouille du Finistère : « C'est un bon point compte tenu de la première mi-temps où Brest nous a posé beaucoup de problèmes, souffle le coach auxerrois. Nous étions frustrés du partage des points lors de la première journée (contre Lorient, 2-2, ndlr), mais là nous sommes satisfaits. »
Perturbés par le pressing des Brestois, les Auxerrois, privés de Dennis Oliech et Jean-Pascal Mignot, ménagés, peuvent légitiment être inquiets avant de défier la solide équipe russe : « Si on entame le match comme face à Brest, ça va être très compliqué pour l’AJA », reconnaît Fernandez. Car si le Zenit a également fait match nul ce week-end face au Dinamo Moscou (1-1) à l’occasion de la 17e journée de la ligue russe, la formation de Luciano Spalletti est toujours invaincue et caracole en tête de son championnat.