RMC Sport

Barça, la fin d’un cycle ?

Lionel Messi

Lionel Messi - -

Balayé mardi soir à Munich en demi-finale aller de la Ligue des champions (0-4), Barcelone a affiché un visage qu’on ne lui connaissait plus. Celui d’une équipe redevenue presque banale et dont l’apogée semble appartenir au passé.

Toujours Piqué, Xavi, Iniesta et Messi sur la pelouse. Encore des passes à n’en plus finir. Mais le sentiment de ne plus voir la même équipe. Mardi soir, sur la pelouse de l’Allianz Arena, le Barça a laissé un goût amer et inconnu dans la bouche de ses fans, abasourdis par la claque reçue en demi-finale aller de la Ligue des champions (0-4). Car si la prestation du Bayern Munich a été époustouflante, difficile d’imaginer qu’en face, le Barça version Pep Guardiola (2008-2012) aurait subi pareille humiliation. Alors, simple accident ou mal plus profond ?

Pour Jean-Michel Larqué, les dernières sorties du club catalan ne laissent pas de place au doute. « Au-delà du résultat et de la domination des Bavarois, c’est fou comme un football, qui a été avant-gardiste pendant des années, devient d’un seul coup totalement démodé, lance le membre de la Dream Team RMC Sport. On a vu avec le Bayern une autre façon de jouer. L’impuissance du Barça était incroyable. Ils ont tiré à peine une fois au but (4 fois en réalité, ndlr), c’est ahurissant. Il est difficile de parler de simple accident pour le Barça après cette défaite. Il y avait eu des signes avant-coureurs. »

En y regardant de plus près, le Barça peut en effet s’estimer heureux d’avoir atteint le dernier carré de la Ligue des champions. Dans le dur en 8e de finale aller à Milan (0-2) puis complétement bousculés par le PSG en quart de finale retour (1-1), les Barcelonais avaient déjà montré des failles. Et l’édifice s’est complétement écroulé ce mardi.

Une équipe banale sans Messi ?

Entêté à pratiquer un jeu de passes qui a fait sa grandeur, Barcelone est mort avec ses idées. « Je ne comprends pas que l’on puisse insister pendant 90 minutes avec un jeu à ce point stéréotypé. Le problème dans cette équipe, c’est que tous les joueurs ont le même profil. Lorsque l’équipe adverse a trouvé la solution, c’est fini pour le Barça », analyse Eric Di Méco. Et lorsque Lionel Messi joue sur une jambe, le Barça redevient presque une équipe lambda.

« Quand Messi est diminué, Barcelone est diminué », souligne Luis Fernandez. « Quand Messi est blessé, ce n’est plus le même Barça. Il va falloir quelqu’un pour le décharger un peu, renchérit Ludovic Giuly au micro de Luis Attaque. Il y a toujours une fin, certains joueurs commencent à vieillir, comme Xavi. Mais il y aura toujours du beau jeu et des bons joueurs car il y a du talent. Ils vont reconstruire quelque chose de puissant et être là rapidement. » Cette saison le Barça devra, sauf improbable exploit mercredi au retour, se « contenter » d’une victoire en Liga. Il y a pire comme fin de cycle…

A lire aussi :

- Dante : « On va leur mettre leur compte ! »

- Bayern-Barça, le jour d'après

- Toute l'actu de la Ligue des champions

Alexandre Alain avec RMC Sport