RMC Sport

Blanc : « Pas grand-chose à craindre »

Laurent Blanc

Laurent Blanc - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

A la veille du match retour de Ligue des champions face au Bayer Leverkusen, Laurent Blanc s’est montré confiant mais ne se projette pas pour autant sur les quarts. Il s’est également montré rassurant sur l’état de santé d’Ibrahimovic.

Après votre large victoire (4-0) au Bayer Leverkusen, considérez-vous que le PSG est favori ?

Paris favori ? Je laisse cela aux observateurs. Ils ont un avis différent après chaque match. Nous, nous essayons d'aller le plus loin possible dans cette compétition. Quand je dis que nous n’avons pas grand-chose à craindre pour le match de demain, je le pense vraiment, mais Leverkusen aura un esprit de revanche. Donc, méfiance.

Quels sont les adversaires que vous souhaiteriez affronter au prochain tour ?

Je parlerai de la suite de l'UEFA Champions League demain soir. Ensuite, je laisse les observateurs avoir un avis qui varie suivant la compétition et les productions de l'équipe. Les gros de la Ligue des champions, on les connaît ceux qui ont une histoire : il y a des clubs qui ont beaucoup plus d'histoire que le Paris-Saint-Germain, il y a des clubs qui l'ont gagnée. Donc ces clubs-là auront toujours un temps d'avance par rapport au Paris-Saint-Germain. Maintenant, on doit combler ce retard, ce ne sera pas facile, on le sait. Mais nous faisons tout pour pouvoir le combler et être à la hauteur des ambitions du club. Ça ne sert à rien d'annoncer des choses, dire que je voulais telle ou telle équipe.

Comment va Zlatan Ibrahimovic, souffre-t-il toujours de son dos ?

Il faudra peut-être penser à le protéger mais il veut toujours jouer. Quant à ses problèmes de dos, cela va beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux. On attendra l'entraînement de cet après-midi. Mais le connaissant, je sais quelle sera sa réponse si je lui demande s'il veut jouer le match ou pas.

Digne a honoré sa première sélection la semaine dernière avec l'équipe de France, que pensez-vous de sa progression ?

C’est un travailleur. Il est en train de progresser. Même s’il joue peu. Il franchit quelques paliers, c’est intéressant pour lui et pour nous.

A lire aussi :

>> PSG : Quand Ancelotti tacle les Français

>> Les Gunners y croient encore

>> Ce que vaut vraiment le Real d’Ancelotti

La rédaction