RMC Sport

C1 : Le Real prend une grosse option

Karim Benzema et Cristiano Ronaldo

Karim Benzema et Cristiano Ronaldo - -

En s’imposant largement face à Galatasaray (3-0), mercredi soir en quart de finale aller de la Ligue des champions, le Real Madrid s’est rapproché à grands pas de la qualification pour le dernier carré. En crise de réussite avec les Bleus, Benzema y est allé de son but. Tout comme Ronaldo et Higuain.

Si Karim Benzema ne fait pas beaucoup trembler les filets cette saison pour un joueur de son talent, force est de constater qu’il sait choisir ses moments pour le faire. Pas avec les Bleus, certes. Mais quand il revêt le maillot blanc du Real, c’est autre chose. Début mars, face au Barça, l’international français ouvrait le score et lançait Madrid vers une victoire 2-1 en Liga, qui ne changera pas la destinée du championnat, promis aux Catalans, mais qui a certainement donné de l’élan aux Madrilènes en vue de leurs autres objectifs de fin de saison, au premier rang desquels la Ligue des champions.

Et ce mercredi soir, en C1, justement, l’ami Karim a encore inscrit un but qui pèse, celui d’un 2-0 assurant pour de bon la victoire (3-0) - et un avantage confortable avant le retour - face à Galatasaray en quart de finale aller de cette Ligue des champions qui fait fantasmer toute la Maison blanche, en quête d’un dixième succès dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Avec ce quatrième but de la saison en C1, une frappe de près à la réception d’un centre d’Essien sur lequel la défense turque n’est pas exempte de tout reproche (30e), Benzema confirme aussi que sa mauvaise passe sur le plan de la réussite se confirme surtout en équipe de France. Et a permis au Real de respirer avant le retour aux vestiaires face à des Turcs entreprenants et pas venus à Madrid pour défendre.

Ronaldo reprend une longueur d’avance sur Messi

Comme un symbole de la concurrence qui le concerne toujours, Karim aura aussi vu Gonzalo Higuain, son remplaçant en seconde période, y aller de son petit but moins de… 10 minutes après son entrée en jeu (73e), suite à un coup franc magistral déposé sur sa tête par Xabi Alonso. Mais avant de voir le joueur tricolore et son concurrent direct frapper, les supporters madrilènes avaient pu s’en remettre à leur artificier habituel, Cristiano Ronaldo, pour débloquer les choses dans une soirée où Raphaël Varane était une nouvelle fois aligné comme titulaire en défense centrale.

Sans doute agacé d’avoir vu Lionel Messi le rattraper avec huit buts en Ligue des champions cette saison en trompant Sirigu et la défense du PSG la veille, le Portugais a repris une longueur d’avance sur son grand rival au classement des buteurs de la compétition avec son neuvième but de l'exercice, une merveille de balle piquée du gauche suite à un service parfait signé Özil (9e). Bilan global de la soirée ? Une victoire large, un grand pas déjà effectué pour la qualification en demi-finale et trois joueurs offensifs buteurs donc comblés. Le grand sourire de Benzema, aussi. « On a bien contrôlé le match en étant efficace derrière et devant, se félicite Raphaël Varane, de nouveau impérial en charnière centrale. Avec ce bon résultat, ça nous met dans de bonnes conditions pour le match retour. » Sans oublier ces diables de Sergio Ramos et Xabi Alonso, assez malins pour prendre des cartons jaunes synonymes de suspensions pour le prochain match afin de remettre les compteurs à zéro en vue des tours suivants. Elle n’est pas belle, la vie au Real un mercredi soir de C1 ?

A lire aussi :

>> PSG-Barça : Le nul de l'espoir !

>> Real Madrid : Xabi Alonso quittera Madrid en 2014

>> Bleus : Benzema divise le Carré magique

Alexandre Herbinet