RMC Sport

De quoi être partagé…

-

- - -

Au terme d’un match décevant, les Marseillais n’ont pu faire mieux que 0-0 face à Manchester United en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Un résultat qui n’hypothèque toutefois pas les chances de l’OM pour le match retour à Old Trafford le 15 mars.

Au moins, les Marseillais peuvent toujours y croire. Si les joueurs de Didier Deschamps n’ont jamais réussi à mettre en danger Manchester United, ils ont eu au moins le mérite de ne pas encaisser de but à domicile. Avec un 0-0 aussi logique que décevant du point de vue du spectacle, l’OM a préservé ses chances de qualifications pour les quarts de finale de la Ligue des champions avant le match retour le 15 mars à Old Trafford. Au « Théâtre des Rêves », surnom du stade mancunien, les partenaires de Lucho devront inscrire au moins un but, ce qu’ils ont semblé incapables de faire au Vélodrome dans le mistral. « Ce sera compliqué, a confié Didier Deschamps au micro de TF1. C’est aussi un bon résultat pour Manchester… »

Même si l’OM, absent en C1 à ce stade de la compétition depuis 18 ans, a renoué avec le frisson des grandes soirées européennes, les Marseillais comprennent vite qu’ils n’auront pas la partie facile. Avec un seul but encaissé, Manchester United ne possède pas la meilleure défense de Ligue des champions pour rien. Malgré l’absence de Rio Ferdinand, blessé, en défense centrale, l’arrière garde de Sir Alex Ferguson ne force pas son talent pour contrer les attaques phocéennes. Des attaques, il n’y en a d’ailleurs pas. Incapables de s’approcher de la surface de Van der Sar, les Marseillais sont tout simplement inoffensifs.

Valbuena ne change rien

Les Mancuniens ne sont pas plus convaincants, mais à l’image du tir de Flechter, bien repoussé par Mandanda (8e), la menace semble plus pesante sur les buts marseillais. Pour les spectateurs du Vélodrome, les occasions de vibrer sont donc rares pour ne pas dire nulles. En dehors d’une molle volée dos au but de Brandao à l’entrée de la surface (29e), on s’ennuie ferme. Si chaque Marseillais y met de la bonne volonté, respectant sans aucun doute les consignes de Didier Deschamps, le manque d’audace fait cruellement défaut à une partie sans charme. Les quinze minutes de pause ne changent pas la donne, les deux formations s’attachant d’abord ne pas prendre de but et donc à bien défendre.

Le premier temps fort des Marseillais intervient (enfin) à l’heure de jeu mais la frappe d’André Ayew, trop croisée, passe largement à côté des buts de Van der Sar (62e). Dans ce contexte, le retour de Mathieu Valbuena, entrée en jeu à la place de Loïc Rémy (79e), est un bol d’air frais autant qu’une source d’espoir. Mais « Petit vélo », comme ses partenaires, ne fera pas de miracle. Plus en forme et aidé par Gignac qui sera de retour, peut-être sera-t-il plus inspiré sur la pelouse des Red Devils dans trois semaines…