RMC Sport

Deschamps : « L’OM est là ! »

-

- - -

Malgré un point de désaccord avec Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire du club phocéen, l’entraîneur marseillais se réjouit de la qualification de son équipe pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Didier Deschamps, l’OM a gagné le match qu’il ne fallait surtout pas perdre à Moscou. Tout va donc très bien à Marseille…
Ça n’allait pas mal avant. Nous avons franchi une étape importante en atteignant notre objectif qui était d’accéder aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. C’était important pour le club car cela faisait de longues années que le club n’avait réussit à l’atteindre (11 ans, ndlr).

Margarita Louis-Dreyfus avait mis la pression sur vos épaules en affirmant qu’une élimination constituerait un échec…
Quand on n’atteint pas un objectif, ça l’est forcément. Mais dans le sport, ça arrive. Ce qui me gêne un peu, c’est d’imaginer ce scenario avant de jouer le match le plus important de notre première partie de saison. Ce n’est pas une bonne chose, surtout pour les joueurs. Qu’on se fasse découper à la tronçonneuse après si ça passe mal, il n’y a pas de souci. Mais là, ce sont des ondes négatives qui sont envoyées aux joueurs.

Ses déclarations ont-elles touchées les joueurs justement ?
Toutes les déclarations qui amènent des ondes négatives ne sont pas bonnes pour le groupe. Il y en a eu quelques unes, à des moments différents. L’obligation de résultats est là. Les joueurs le savent bien. Je préfère préparer un match dans un contexte favorable et dans lequel on se donne tous les moyens pour réussir. J’ai vu Margarita à Moscou. On a discuté. Je n’ai pas de problème avec elle.

Que va apporter cette qualification à votre équipe ?
Même si le groupe était peut-être plus facile que la saison dernière, il y avait peu de chance de se qualifier après avoir perdu nos deux premiers matches. C’est donc une progression sportive pour le club. Ça permet à Marseille de remettre le bout du nez à la fenêtre au niveau international et de dire : « Marseille est là ! »

« Le mercato d’hiver sera très calme voire inexistant »

L’OM pourra-t-il rivaliser avec les favoris ?
Non. Au niveau de la qualité et du potentiel, le fossé est encore trop important. Après tout dépend de la forme du moment. Mais six ou sept clubs sont programmés pour la gagne.

Pour quelle raison avez-vous replacé Mathieu Valbuena dans l’axe ?
C’est sa meilleure place. C’est le joueur le plus adroit devant le but. Quand il est sur un côté, il est moins près de la surface. Et avec son gabarit, les efforts lui coûtent plus. C’est aussi une question d’équilibre.

Avec cette qualification, allez-vous demander des renforts lors du mercato d’hiver ?
Non, ce serait trop facile. Si on veut écouter mes besoins, pourquoi pas. Mais vu le contexte, avec notamment moins de rentrées d’argent, le mercato d’hiver sera très calme voire inexistant.