RMC Sport

Dinamo Zagreb-PSG : facile, comme prévu

Maxwell félicite Zlatan Ibrahimovic

Maxwell félicite Zlatan Ibrahimovic - -

Le PSG s’est facilement imposé sur la pelouse du Dinamo Zagreb (2-0) ce mercredi soir en Ligue des champions grâce à des buts de Zlatan Ibrahimovic et Jérémy Ménez. Les Parisiens sont deuxièmes du groupe A à trois points de Porto.

C’était à Göteborg, en 1997. Une autre époque, celle de Christophe Revault, Franck Gava ou encore Eric Rabésandratana, seul buteur ce soir-là en Suède. Dix matchs et 15 ans plus tard, le PSG a enfin brisé la malédiction qui le frappait à l’extérieur en Ligue des champions en s’imposant sans trembler sur la pelouse du Dinamo Zagreb (2-0). Une victoire qui était une obligation pour le tout récent leader de Ligue 1 face à l’une des équipes les plus faibles sur la scène européenne. Le club croate, dont personne n’a oublié les grandes largesses face à Lyon l’hiver dernier (7-1), restait sur huit défaites d’affilée en Ligue des champions. La neuvième a mis une demi-heure à se dessiner, jusqu’au but de Zlatan Ibrahimovic (33e).

La star du PSG, qui avait manqué ses deux premières occasions (2e, 25e) sur deux services de Marco Verratti, n’a eu qu’à tendre la jambe pour transformer en but l’accélération de Jérémy Ménez sur le côté gauche. Avec 33 buts, il se rapproche de son aîné Henrik Larsson (59) au classement des meilleurs buteurs suédois en Coupes d’Europe. Passeur décisif, Jérémy Ménez est devenu buteur quelques instants plus tard. Décalé par Javier Pastore, il a parfaitement enchainé crochet intérieur et frappe du pied gauche pour tromper Ivan Kelava (43e). Deux actions de l’international français qui ont permis au Paris Saint-Germain de passer une soirée tranquille en Croatie, où la grève des supporters locaux a donné à la rencontre des allures de match amical.

Camara, Sissoko et Hoarau sont entrés

Les joueurs de Carlo Ancelotti ont ensuite pu se contenter de faire tourner le ballon. Et l’Italien en a fait de même avec son effectif. Zoumana Camara a joué une mi-temps, la seconde, après avoir remplacé Alex à la pause. Mathieu Bodmer, titulaire, a eu droit à une heure de jeu avant de céder sa place à Mohamed Sissoko. La troisième apparition seulement du Malien, gêné par les blessures, cette saison. Même Guillaume Hoarau a doublé son total de minutes, qui n’avait atteint que 12 jusque-là, en succédant à Jérémy Ménez (77e). Cette décontraction manifeste sur le banc n’a pas mis en danger les Parisiens, dont la seule inquiétude a été le corner tenté directement par Sammir en début de match (7e).

Cette petite chaleur passée, Salvatore Sirigu a observé de loin le gâchis offensif de ses coéquipiers. Il y avait la place pour le PSG de gagner plus largement à Zagreb et de soigner sa différence de buts, mais Zlatan Ibrahimovic a vu son lob frôler le cadre (64e) et une tête de Thiago Silva sur corner a été repoussée par un défenseur du Dinamo sur la barre transversale (79e). Un but de Guillaume Hoarau (89e) a également été annulé pour une faute de l’attaquant français. Pas de regrets néanmoins pour le PSG, puisque le FC Porto conserve pour le moment trois points d’avance grâce à son succès face au Dinamo Kiev (3-2). Et dans deux semaines, les Parisiens auront une nouvelle opportunité pour s’offrir une large victoire. Ce Dinamo Zagreb a décidément tout d’un cancre…

LP