RMC Sport

Djorkaeff : « J’ai dit à Blanc qu’il pouvait la gagner cette année »

Youri Djorkaeff

Youri Djorkaeff - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

EXCLU. Invité de Luis Attaque sur RMC, Youri Djorkaeff, l’ancien attaquant parisien, a livré son sentiment sur le choc entre PSG et Chelsea en quart de finale de la Ligue des champions.

Youri Djorkaeff, pensez-vous que le PSG a les moyens de se qualifier face à Chelsea en quarts de finale de la Ligue des champions ?

Oui, je pense que le PSG est bien armé pour battre cette équipe redoutable et très regroupée de Chelsea. Je pense qu’on a une équipe très belle, avec les qualités pour faire la différence.

Depuis l'arrivée des Qataris (en 2011), pensez-vous que Paris est armé pour remporter la Ligue des champions ?

Je n’ai pas l’impression que c’était l’objectif en début de saison. Ils visaient plus le dernier carré. Mais j’ai vu cette équipe grandir, prendre de la confiance. C’est une vraie équipe de football, qui peut relever tous les défis. J’en ai parlé avec Laurent Blanc. Je lui ai dit : « Il faut vous que vous vous mettiez dans la tête que ça peut être cette année et pas juste travailler pour l’année prochaine ». Il y a une possibilité dès cette année. Ça passe par des gros matches. Mais ils sont capables de les faire.

« Chelsea est en fin de cycle »

Quel sera, selon vous, le plus gros problème posé par Chelsea ?

Chelsea n’est pas une équipe anglaise ! Par rapport à leur jeu, c’est plus une équipe italienne (rires). Avec Mourinho, Chelsea sait défendre et jouer en bloc. Il n’y a pas beaucoup d’espaces pour les adversaires. Je m’attends à un match très serré. Mais le PSG a beaucoup de répondant sur les côtés. Ça peut mettre en difficulté Chelsea. Je trouve qu’il y a de la qualité à Chelsea mais pour moi, c’est une équipe en fin de cycle. Alors que Paris est une équipe qui se développe.

D'une manière générale, comment jugez-vous ce nouveau PSG ?

On sent que c’est un club qui progresse, qui va vers l’avant et qui veut s’installer sur la scène européenne. Le PSG n’a jamais été aussi aimé de partout en France. On le sent. Surtout cette année, avec le jeu proposé. Il y a un vrai collectif. A Paris, on a gagné la Coupe des Coupes (1996) parce qu’on avait un collectif très fort. C’est ce qu’on retrouve aujourd’hui au PSG.

A lire aussi :

>> PSG-Chelsea : Zlatan, la peur du bide

>> Petit : « Paris va s’imposer »

>> PSG-Chelsea : Thiago Silva entre en mission

La rédaction