RMC Sport

Dortmund : Mkhitaryan, l’étoile venue d’Arménie

Henrykh Mkhitaryan

Henrykh Mkhitaryan - -

A 24 ans, Henrykh Mkhitaryan est la nouvelle idole du Borussia Dortmund. Avant le choc contre Marseille mardi soir en Ligue des champions, gros plan sur ce milieu qui a du génie dans les pieds. Et qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Malheureusement pour l’OM, il se pourrait bien que les Marseillais découvrent ce mardi soir l’incroyable talent d’Henrykh Mkhitaryan. Recruté cet été au club ukrainien du Chakhtior Donetsk contre 27,5M€, le milieu de terrain offensif du Borussia Dortmund n’a pas eu besoin de six mois pour se mettre ses nouveaux supporters dans la poche. Déjà auteur de trois buts en cinq matches de Bundesliga, celui qui a la lourde tâche de remplacer Mario Götze, parti au Bayern Munich, est déjà couvert d’éloges par ses partenaires qui évoquent « ses pieds magiques ».

Tout sauf un hasard pour celui qui a idolâtré un certain Zinedine Zidane, allant jusqu’à visionner 30 fois « Les yeux dans les Bleus », le fameux documentaire sur la victoire de l’équipe de France lors de la Coupe du monde 1998. Lorsque Zizou domine le monde, Mkhitaryana a 9 ans, mais il sait déjà de quoi son avenir sera fait. Déterminé comme personne, il sera footballeur professionnel, comme papa. Hamlet Mkhitaryan fut international arménien et porta même les couleurs du club français de Valence de 1989 à 1994. Dans la Drôme, le petit Henrykh tape dans ses premiers ballons et apprend la langue française qu’il maîtrise encore parfaitement aujourd’hui.

Au nom du père

Une vie paisible jusqu’au jour où on diagnostique une tumeur au cerveau de son papa. Hamlet Mkhitaryan décide alors de finir ses jours chez lui, en Arménie, aux côtés de ses proches. Lorsqu’il disparait, à seulement 33 ans, Henrykh est encore loin d’imaginer qu’il deviendra quelques années plus tard la personnalité arménienne de l’année. Un honneur déjà répété à trois reprises.
Cette force mentale, Mkhitaryan l’a acquise après la mort de son père, lorsqu’il foule les terrains du centre de formation du nom… de son papa. « Tu dois devenir un grand footballeur », lui glisse alors sa maman. « Je suis fier de poursuivre le travail de mon père, confie l’intéressé. Sans le foot, je ne sais pas ce que j’aurais pu faire. »

Aujourd’hui, le talent de celui qui fut sacré meilleur buteur du championnat ukrainien la saison passée éclabousse l’Europe. Chez les vice-champions d’Europe, les éclairs de génie de Mkhitaryan trouvent un tout autre écho. Son entraîneur, Jürgen Klopp évoque « une arme fatale devant les buts », parle d’une « technique de frappe sensationnelle. » La star venue d’Arménie, elle, joue la carte de la prudence avant d’accueillir l’OM. « C’est une bonne équipe. En Ligue des champions, de toute façon, il n’y a pas d’équipe plus forte ou plus faible qu’une autre, elles sont toutes au même niveau. » Il y a en revanche des joueurs beaucoup plus doué que les autres…

A lire aussi :

Aubameyang : « On ne m’a pas demandé d’indications sur l’OM »

Rummenigge : « La cote d’amour de Ribéry est incroyable »

Toute l’actu de la Ligue des champions

Aurelien Brossier avec AG