RMC Sport

Evra : « Je revis »

Patrice Evra

Patrice Evra - -

Le défenseur de Manchester United ne boude pas son plaisir après la victoire des siens sur la pelouse de Chelsea (0-1) ce mercredi en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Après avoir retrouvé l’équipe de France, il déborde d’envie en cette fin de saison.

Patrice Evra, que vous inspire cette victoire à Stamford Bridge ?
Ça fait du bien. On est très contents, très fiers. Personnellement, je n’avais jamais gagné à Stamford Bridge. Contre Chelsea, l’important ce n’est pas de bien joué. Pour moi, on le fait à chaque fois. On pratique un meilleur football qu’eux et on perd à tous les coups. Aujourd’hui, on n’a pas produit un football exceptionnel mais on gagne le match. C’était l’objectif. On a fait la différence mentalement. On l’emporte dans la douleur. On est heureux. Mais le boulot n’est pas du tout fini.

Comment envisagez-vous le match retour mardi prochain ?
Manchester et Chelsea sont pour moi les deux plus grandes équipes d’Angleterre. On se bat à chaque fois pour le titre. C’est pour ça que j’ai beaucoup de respect pour eux. Ça reste du 50-50. Même si on a gagné. A nous de faire le nécessaire.

Auteur du seul but de la rencontre, Wayne Rooney a parfaitement répondu aux critiques…
Il a l’habitude. C’est la cible des tabloïds. A l’arrivée, il a une nouvelle fois montré son grand professionnalisme. Il marque encore ce soir. Il est bien dans sa tête. Il court partout. Il se donne à fond. Je suis content pour Wayne. C’est un grand bosseur. Pourvu que ça dure.

« Gagner beaucoup de titres »

Comment vous sentez-vous en ce moment ?
Je me sens très bien. J’ai vraiment envie de gagner après tout ce qu’il s’est passé lors de cette Coupe du monde. J’ai envie de soulever plusieurs trophées. Et d’aller de l’avant comme j’ai l’habitude de le faire.

Votre retour en équipe de France semble vous avoir fait du bien…
Je suis un homme comblé, heureux. C’est la réalité. Je revis. Quand je ne jouais qu’avec mon club, je faisais mon métier à 50%. Là, je repars avec mon pays. Je fais mon job à 100%. Mais je serai vraiment satisfait en fin de saison, quand on aura gagné beaucoup de titres.

Avez-vous la sensation de voir un nouveau « Pat » ?
Non, pas un Pat nouveau. Mais un Pat qui ne pas baisse les bras, qui a pris beaucoup de coups. Je veux bosser, montrer que je suis toujours présent. Ce n’est pas un nouveau Pat. Juste un Pat qui réagit après toutes les critiques qu’il a reçues suite à ce Mondial.