RMC Sport

Fernandez : « Cavani est indispensable au PSG »

Luis Fernandez sur RMC

Luis Fernandez sur RMC - -

Tenu en échec 1-1 par Anderlecht, le PSG a manqué de décrocher sa qualification pour les 8es de finale de cette Ligue des champions dès mardi soir. Un petit raté auquel Luis Fernandez, membre de la Dream team RMC sport, trouve trois grandes raisons. Décryptage.

Le coup de mou voire la suffisance dont ont fait preuve les Parisiens, mardi soir à domicile face à Anderlecht en Ligue des champions (1-1), n’ont pas laissé indifférent Luis Fernandez. Au micro de Luis Attaque ce mercredi, l’ancien international tricolore et membre du Carré Magique a avancé trois arguments qui expliqueraient, selon lui, ce nul des plus surprenants.

Un PSG trop facile

« L’équipe d’Anderlecht a su trouver la solution hier soir face au Paris Saint-Germain. Un PSG qui avait gagné 5-0 à l’aller et pensait peut-être que le match retour serait aussi facile. Une équipe peut inconsciemment envisager une opposition de cette façon. Résultat, Paris est complètement passé à côté de son match. Nous avons senti un manque de justesse technique et une incapacité à trouver la formule pour remporter la rencontre. »

Un Cavani déjà indispensable

« Je note aussi que l’absence d’Edinson Cavani a compté. Sur un terrain, l’attaquant uruguayen apporte vraiment un plus. Il a une telle disponibilité, une telle envie, une telle activité… Ce sont des choses qui le rendent indispensable dans le système de Laurent Blanc aujourd’hui. »

Un milieu a trois qui surprend moins

« Anderlecht a bien réussi à embêter le PSG, notamment son fameux milieu a trois. Car Paris est actuellement dans la continuité d’un projet de jeu et que, ce projet de jeu, Blanc s’y tient. Mais bien sûr que l’équipe va rencontrer, au cours de la saison, des adversaires qui trouveront une façon de lui poser des problèmes. Ils seront amenés à s’adapter par moments. Le Barça a par exemple dominé sans que personne ne sache comment le contrer pendant plusieurs saisons. Mais il a fini par devoir modifier un peu sa philosophie et inventer de nouvelles solutions. »

A lire aussi : >> Blanc : « Une bonne leçon » >> Riolo : "Paris, pas beau" >> PSG-Anderlecht : les notes

Luis Fernandez