RMC Sport

Garde : « Il faudrait un miracle »

Rémi Garde

Rémi Garde - -

L’entraîneur lyonnais veut encore croire aux chances de son équipe de se qualifier pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions malgré le match nul concédé face à l’Ajax (0-0) ce mardi. Il veut vite rebondir et mettre fin à cette mauvaise passe.

Rémi Garde, qu’avez-vous pensé de la prestation de vos joueurs face à l’Ajax Amsterdam (0-0) ?

On est déçu. Même si le score reflète ce qu’on produit les deux équipes, on a eu deux ou trois situations chaudes qui auraient pu nous donner cette victoire. On va repartir de l’avant parce qu’il y a encore beaucoup de défis à relever.

Estimez-vous qu’il y ait penalty sur Ederson en fin de match ?

Je n’ai pas vu les images du penalty. Ederson a dit qu’au moment d’armer sa frappe, il a senti une jambe qui l’a empêché de frapper. L’arbitre en a décidé autrement. La frappe d’Alexandre Lacazette et celle de Michel Bastos ont été d’autres opportunités. Il y a des soirs où nous avons moins de réussite. Sur l’ensemble du match, on n’aurait pas volé la victoire mais elle n’aurait pas reflété le scénario.

« Retrouver notre standing »

Avez-vous l’impression que l’effet Garde s’estompe ?

Un entraîneur se pose toujours des questions. Quand on gagnait, je me demandais pourquoi on gagnait. Aujourd’hui, je me demande pourquoi on ne gagne plus et pourquoi on n’a pas marqué ces buts. L’effet Rémi Garde, ce n’est pas moi qui l’aie créé. Je fais mon travail tous les jours comme je le fais depuis le début de saison. La saison est encore longue. On savait qu’on passerait par des moments difficiles. On a retrouvé des joueurs qui revenaient de blessure mais qui n’avaient pas encore la vista ou la forme qui sont la leur. Il y a des niveaux de forme disparates dans l’équipe. On va continuer à travailler et on sera là jusqu’au bout.

Croyez-vous encore à la qualification en huitièmes de finale ?

Il faudrait un petit miracle dans les deux matches pour qu’on rattrape ces nombreux buts d’écart dans notre goal average général. A Zagreb, on a va jouer un match de Ligue des champions pour le gagner de la manière la plus ample possible par le score. En espérant que dans l’autre match il en soit de même dans le sens inverse. C’est très hypothétique.

Pensez-vous déjà à la suite en cas de non qualification ?

On a dû passer le tour préliminaire pour en arriver là. On avait déjà franchi une étape qui était la conséquence de la saison dernière. On va digérer ça et repartir sur la Ligue 1 où on a besoin de se reconcentrer et de retrouver un standing plus conforme à ce qu’on souhaite. »