RMC Sport

Juventus Turin-Real Madrid: ce qui a changé depuis la dernière finale

Karim Benzema lors de la finale 2017

Karim Benzema lors de la finale 2017 - AFP

La Juventus Turin accueille le Real Madrid ce mardi (20h45), en quart de finale aller de la Ligue des champions, pour une revanche de la finale de la dernière édition remportée par les Merengue (4-1). Mais depuis, pas mal de choses ont changé.

La Juve a bouleversé sa défense

De la défense turinoise alignée à Cardiff, il ne reste que trois rescapés sur cinq. Si Giorgio Chiellini, Andrea Barzagli et Alex Sandro sont toujours fidèles au poste, Daniel Alves et Leonardo Bonucci ont fait leurs valises l'été dernier. Le Parisien, qui était passé à côté de sa finale, sera remplacé sur le côté droit de la défense, cette fois à quatre, par Mattia De Sciglio. Au Real en revanche, pas grand-chose n'a bougé puisque Zinedine Zidane pourrait aligner exactement la même équipe s'il le souhaite. 

Le Real ne marche plus sur la Liga

Lorsque le Real s'est présenté pour cette finale, il venait d'empocher le 33e championnat d'Espagne de son histoire, au terme d'une lutte acharnée avec le Barça. Cette saison, les choses ont changé, puisque les Madrilènes n'ont plus aucun espoir de remporter la Liga, où ils pointent à la 3e place. Un signe que les Merengue sont un peu moins forts que la saison dernière? Peut-être, mais aussi qu'ils n'ont plus que la C1 en tête depuis un moment. Et ce n'est sans doute pas une bonne nouvelle pour la Juve.

Turin a retenu la leçon

La dernière finale de C1 a opposé deux équipes au sommet de leur art. C'est un peu moins vrai cette année, mais ce n'est sans doute pas plus mal pour la Juve. "Nous sommes arrivés à Cardiff très confiants, peut-être trop confiants, et c'est peut-être la première et plus sérieuse erreur que nous avons commise dans cette finale", avoue Gianluigi Buffon. Il faut dire que lors de sa campagne européenne 2016-2017, la "Vieille Dame" avait été très, très impressionnante. En 8es, le FC Porto n'avait pas opposé beaucoup de résistance (2-0, 1-0), en quarts le Barça avait explosé à Turin (3-0) et n'avait même pas marqué au retour (0-0), et en demies Monaco avait été battu deux fois (2-0, 2-1). Cette année, la Juve a un peu moins de marge et sait plus que jamais qu'elle doit se méfier.

Lemina s'est mis dans une sacrée galère

Il était un l'invité surprise de cette finale. Pas toujours utilisé au cours de la saison, Mario Lemina avait pourtant participé à cette rencontre. Et pas qu'en spectateur depuis le banc, puisqu'il était entré à la 78e minute à la place de Paulo Dybala, alors que le score était déjà de 3-1. Désormais relégable en Premier League à Southampton, l'ancien Marseillais regardera ce quart de finale aller devant sa télévision. En se disant sans doute qu'en un an, il peut s'en passer des choses. 

A lire aussi >> Juventus Turin: pour Allegri, l'Italie c'est bientôt "fini" 

VIDEO - Juve: Les 5 folles stats de sa toute puissance à domicile

Alexandre Alain Rédacteur